29.05.2013 - UNESCO Office in Dakar

L’UNESCO et ses partenaires ensemble pour la réforme Licence – Master – Doctorat (LMD) dans 8 pays de l’Afrique de l’Ouest

Un projet coordonné par l’UNESCO pour la mise en oeuvre de la réforme LMD dans 8 pays membres de l’UEMOA se poursuit.

L’UEMOA est l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest comprenant comme membres le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

La réforme LMD vise à adapter la structure académique francophone compte tenu de l'internationalisation de l'enseignement supérieur. Le projet de l’UNESCO appuie la réforme à travers le développement et l’utilisation des TIC telles que des plateformes en ligne pour des librairies numériques et le partage.

Des partenaires clé dans l’enseignement supérieur en Afrique participent à une réunion le 28 mai 2013 au Bureau régional de Dakar pour trouver des points de convergence entre leurs actions et identifier des synergies et complémentarités entre eux.

Les partenaires qui prendront part à la réunion du 28 mai 2013 sont : l’Agence universitaire de la Francophonie, l’Université virtuelle africaine, l’Union internationale des télécommunications, le Réseau Afrique de l’Ouest et du Centre dédié à l’Enseignement et la Recherche, le Réseau pour l’Excellence de l’Enseignement Supérieur en Afrique de l’Ouest, l’Université du Québec à Montréal, l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement et l’Ecole supérieure multinationale des télécommunications.

« La mise en œuvre doit d’être effectuée suivant une approche intégrée qui prend en compte non seulement les besoins des bénéficiaires que les activités développées par ceux-ci, seuls ou avec l’appui des différents partenaires au développement, « explique Jean-Pierre Ilboudo, Conseiller régional pour la Communication et l’Information à l’UNESCO Dakar. « Pour éviter la création de doublons inutiles et travailler en étroite intelligence avec les institutions et organisations sous-régionales, régionales et internationales œuvrant dans le domaine des TIC auprès des Etats et des universités » poursuit Ilboudo.

A propos du projet

Le projet coordonné par l’UNESCO vise à:

  • La réalisation des infrastructures physiques et virtuelles des TIC
  • L’acquisition des équipements et matériels informatiques
  • Le renforcement des capacités dans les domaines de l’utilisation des TIC, de la pédagogie universitaire, de l’accréditation et l’assurance-qualité ainsi que de la recherche.

Le projet est d’une durée de 3 ans à compter de la date de sa signature en février 2011. Il est financé par l’UEMOA et coordonné par le Bureau régional de l’UNESCO à Dakar. Une équipe de pilotage comprenant notamment des représentants de l’UEMOA, de l’UNESCO et des universités est en place.

A propos de la réforme LMD

La réforme ‘Licence-Master-Doctorat’ désigne un ensemble de mesures modifiant le système d’enseignement supérieur pour l’adapter aux standards internationaux.

« Elle met en place principalement une architecture basée sur trois grades : licence, master et doctorat; une organisation des enseignements en semestres et unités d’enseignement; la mise en œuvre des crédits et par la délivrance d’une annexe descriptive au diplôme » ajoute Ilboudo.




<- retour vers Toutes les actualités