21.09.2011 - ODG

L’UNESCO et le Pérou liés par la culture

© UNESCO/Lily Valtchanova - Rencontre entre la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et le Ministre des Affaires étrangères du Pérou, Rafael Roncagliolo Orbegoso, en marge de la 66e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le 20 septembre 2011.

Le mardi 20 septembre 2011, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et Rafael Roncagliolo Orbegoso, Ministre des Affaires étrangères du Pérou, se sont rencontrés à New York en marge de la 66e session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Leurs discussions ont porté sur la précieuse contribution du Pérou aux travaux des organes directeurs de l’UNESCO et sur l’attachement de ce pays aux conventions de l’Organisation relatives à la culture. Elles ont également concerné les activités du Pérou dans les domaines de la diversité culturelle et de la culture au service du développement.

La Directrice générale a félicité le Ministre Roncagliolo Orbegoso pour l’action que mène de longue date le Pérou afin de promouvoir et défendre le patrimoine culturel, comme en témoignent des sites du patrimoine mondial tels que le Machu Picchu. Elle a souligné que le Pérou était le premier pays au monde à avoir créé un centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, à Cuzco, et a mis en évidence des exemples réussis d’industries et de tourisme culturels dans ce pays.

Irina Bokova a remercié le Pérou de son aide aux efforts fournis par l’Organisation pour défendre le rôle central de la culture dans le développement, tant économique que social. Elle a indiqué que le Pérou avait joué un rôle déterminant dans l’adoption d’une résolution sur cette question par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2010.

Évoquant le Rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur la culture et le développement dont l’UNESCO assure la coordination, le Ministre des affaires étrangères a assuré la Directrice générale que le Pérou continuerait de prêter son concours de manière résolue.

Irina Bokova et le Ministre ont également échangé leurs points de vue sur la Convention de l’UNESCO de 1970 et la lutte contre le trafic illicite d’objets culturels. Ils sont convenus de rechercher d’autres actions concrètes et solutions novatrices afin de renforcer la coopération internationale nécessaire pour assurer la prévention mais aussi la restitution.




<- retour vers Toutes les actualités