10.03.2010 -

L'UNESCO et la République dominicaine mettent en place un nouveau Centre de catégorie II

L'UNESCO et le gouvernement de la République dominicaine ont signé le 8 mars 2010, un accord établissant, sous les auspices de l'UNESCO, le Centre pour la gestion durable des ressources en eau dans les États insulaires des Caraïbes, à Saint Domingue, République dominicaine.

Selon l’accord, le centre exerce les fonctions suivantes :

  • promouvoir et mener des recherches scientifiques sur la gestion de l'eau dans la région et sur ses aspects hydrologiques ;
  • promouvoir et faciliter les applications de la technologie pour une meilleure utilisation pratique de l'eau ;
  • développer et coordonner les activités de recherche, en coopération avec les différentes institutions internationales et les entités compétentes des États de la région, plus particulièrement en tirant parti des capacités scientifiques et professionnelles de la région, ainsi que de l'utilisation des réseaux de correspondants du Programme hydrologique international (PHI) de l'UNESCO ;
  • organiser et mettre en œuvre des activités de transfert de connaissances et d'informations pour la formation et l'amélioration de la base des ressources humaines pour la gestion durable des ressources en eau, et pour les aspects hydrologiques d'intérêt pour les États de la région ;
  • fournir des informations fiables sur les ressources en eau et leur gestion durable en améliorant le transfert et le partage des stratégies d'information et les moyens de diffusion et d'assimilation de ces informations ;
  • fournir des conseils et des avis techniques dans la région et dans d'autres pays, comme demandé par les parties intéressées et dans l'accomplissement des objectifs du Centre ;
  • émettre des publications scientifiques et techniques et des matériels d'information dans la forme et les formats jugés appropriés, sur les questions de gestion durable des ressources en eau et les domaines connexes et / ou des thèmes supplémentaires, ainsi que sur les aspects hydrologiques d'intérêt pour les États de la région.

Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, et M. Francisco Rodríguez, Directeur exécutif de l'Instituto Nacional de Recursos Hidráulicos, étaient présents pour signer l'accord.




<- retour vers Toutes les actualités