05.04.2017 - Education Sector

Le projet UNESCO-Chine encourage l’intégration des TIC dans la formation des enseignants dans 10 pays africains

© CFIT Project

Les réussites et enseignements tirés d’un projet visant à promouvoir les TIC dans la formation des enseignants en Afrique seront présentés lors d’une réunion au Siège de l’UNESCO à Paris, du 29 au 31 mars 2017.

La réunion de clôture de la phase I et de lancement de la phase II du projet UNESCO/Fonds-en-dépôt chinois (CFIT) « Mettre à profit la technologie pour une formation des enseignants de qualité en Afrique » rassemblera des représentants de ministères et d’institutions, des délégations permanentes de 10 pays du CFIT auprès de l’UNESCO et du pays donateur, la Chine, ainsi que des évaluateurs externes.

La réunion fera le bilan des réalisations et des enseignements tirés dans huit pays de la phase I du projet : Congo, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Libéria, Namibie, Ouganda, République démocratique du Congo et Tanzanie. La réunion lancera également la phase II du projet, dans les pays de la phase I ainsi que dans deux autres pays : le Togo et la Zambie.

Durant la première phase du projet, plus de 100 ateliers de formation ont été organisés et les capacités d'environ 10 000 éducateurs ont été renforcées. En outre, plus de 230 modules de formation des enseignants et documents de politique ont été révisés ou élaborés, et ont été institutionnalisés. Plus de 2400 équipements ont été achetés et installés, sept plates-formes d'enseignement et d'apprentissage en ligne et trois bibliothèques numériques ont été créées, reliant plus de 30 établissements de formation des enseignants.

Le projet CFIT a été lancé en 2012 avec un budget de 8 millions de dollars financé par le Gouvernement chinois pour une période de quatre ans se terminant en 2016. Le Gouvernement chinois fournit 4 millions de dollars supplémentaires pour prolonger le projet pour une deuxième phase de 2017 à 2018. Le projet fait partie des initiatives de l'UNESCO visant à accélérer les progrès en vue de la réalisation de l'objectif 4 (éducation de qualité) et de l'objectif 9 (innovation) des Objectifs de développement durable (ODD).

Renforcement des capacités des principaux établissements de formation des enseignants

À l’issue du projet, les capacités des principaux établissements de formation des enseignants sélectionnés dans les pays cibles devraient être améliorées. Plus précisément :

·             les programmes de formation initiale existants seront renforcés, en particulier par le biais de programmes de formation mixtes fondés sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) et d’innovations fructueuses appuyées par les TIC ;

·             le développement professionnel continu des enseignants en poste sera renforcé, notamment au moyen de modalités d’apprentissage mixte et d’innovations fructueuses appuyées par les TIC ;

·             les capacités des formateurs d’enseignants en matière de TIC seront renforcées afin d’améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage ;

·             les réseaux d’établissements de formation des enseignants seront consolidés afin de promouvoir le partage de connaissances sur les stratégies et les pratiques d’enseignement efficaces.

La mise en œuvre en Côte d’Ivoire, en Éthiopie et en Namibie s’est achevée en décembre 2015, et la mise en œuvre au Congo, en Ouganda, en République démocratique du Congo et en Tanzanie s’est achevée en février 2017. Des évaluations externes ont également été conduites et les résultats seront présentés à la réunion.




<- retour vers Toutes les actualités