03.02.2011 -

L'UNESCO condamne le meurtre du journaliste indien Umesh Rajput

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a demandé que toute la lumière soit faite sur le meurtre du journaliste indien Umesh Rajput, abattu le 23 janvier près de Raipur, dans l'Etat de Chhaattisgarh.

« Je condamne le meurtre d'Umesh Rajput. Les violences contre les journalistes représentent le pire des dangers pour la liberté d'expression, un droit fondamental qui sous-tend toutes les autres libertés civiques. Je demande aux autorités de l'Inde - un pays qui peut être fier de sa presse, active et indépendante - de tout faire pour élucider ce crime et traduire les coupables en justice », a déclaré Irina Bokova.

 

Selon la presse, Umesh Rajput était reporter au quotidien en hindi Nai Dunia. Il a été pris pour cible devant son domicile par deux hommes masqués. D'après sa famille, il avait reçu des menaces suite à un article publié deux semaines plus tôt.

L'UNESCO est l'agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d'expression et la liberté de la presse. En vertu de l'Article premier de son Acte constitutif, l'Organisation est tenue « d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d'information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu'elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l'image ».




<- retour vers Toutes les actualités