20.02.2014 - ODG

La Directrice générale de l’UNESCO condamne la présence militaire et les destructions sur les sites du Patrimoine mondial en Syrie

Palmyra and other three UNESCO World Heritage Sites in Syria are being used for military purposes and this raises the risk of imminent and irreversible destruction.

20 Février - Devant la détérioration de la situation en Syrie, la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a fait la déclaration suivante :

"La situation en Syrie se détériore à un rythme accéléré, entraînant d’incalculables souffrances et pertes en vies humaines. Le patrimoine culturel unique de la Syrie est également en proie à d’immenses dégâts en raison du conflit. À ce jour, trois sites du patrimoine mondial de l'UNESCO - Palmyre, le Crac des Chevaliers, et Alep, y compris la Citadelle d'Alep - sont utilisés à des fins militaires, ce qui aggrave les risques de destructions imminentes et irréversibles, qui s’ajoutent à celles que ces sites ont déjà souffert.

Cette présence constitue une violation des droits du peuple syrien. Les dommages causés au patrimoine culturel sont un coup porté à l'identité et à l'histoire du peuple syrien - un coup porté au patrimoine universel de l'humanité. Je lance un appel au retrait immédiat de toute présence militaire sur les sites culturels, dans le respect des obligations internationales de toutes les parties impliquées dans le conflit.

J’appelle toutes les parties au conflit en Syrie à s'abstenir d'utiliser tout site culturel ou ses environs immédiats à des fins militaires quelles qu’elles soient, afin d'éviter d'exposer ces biens à d’autres destructions ou dommages. Cette obligation est inscrite à la Convention de La Haye de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé - seul accord international de la vocation universelle axée exclusivement sur la protection des biens culturels en cas de conflit armé – en lien avec la pratique du droit international humanitaire. Le respect de cette obligation doit faire partie des efforts plus larges pour mettre fin à la violence et mener à la paix. Je joins ma voix à celle de la communauté Internationale pour appeler à un résultat positif des efforts de négociation en cours."




<- retour vers Toutes les actualités