25.04.2013 - UNESCOPRESS

La Directrice générale déplore la poursuite des destructions de l’Ancienne ville d’Alep, site du patrimoine mondial

© UNESCO/Ron Van OersAleppo - Great Mosque

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a exprimé sa profonde tristesse suite aux informations concernant la poursuite des destructions qui ont gravement endommagé l’ancienne ville d’Alep, un site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1986. Le 25 avril, le minaret de l’une des plus célèbres mosquées de Syrie a été détruit au cours d’affrontements dans le nord de la ville d’Alep. La mosquée, située sur le site du patrimoine mondial, a subi de lourds dommages pendant les affrontements et son minaret a été détruit.

La Grande mosquée, qui se trouve au cœur de l’ancienne ville d’Alep, a déjà été sévèrement endommagée par un incendie au cours des combats qui ont eu lieu dans l’ancienne ville en octobre 2012. La Directrice générale avait alors rappelé à toutes les parties les obligations du pays au titre de la Convention de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé, dont la Syrie est un Etat partie.

L’ancienne ville d’Alep a été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial en 1986 en reconnaissance de « son style architectural arabe rare et authentique ». Elle témoigne du développement culturel, social et technologique de la ville depuis la période mamelouk. C’est l’un des six sites syriens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.

 




<- retour vers Toutes les actualités