14.06.2011 - UNESCOPRESS

La Directrice générale de l’UNESCO se félicite de la création d’un fonds de 360 millions de dollars pour l’éducation en Haïti

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, s’est félicitée de la création d’un Fonds national pour l’éducation (FNE), lancé par le Président d’Haïti récemment élu Michel Martelly. L’objectif de ce fonds, dont la création a été annoncée le 26 mai, est de mobiliser les ressources financières afin de scolariser les enfants les plus défavorisés. Doté de 360 millions de dollars sur une période de cinq ans, ce fonds est le plus important jamais créé pour les enfants non scolarisés.

Le FNE est un consortium multisectoriel qui réunit le gouvernement haïtien, le secteur privé, les institutions financières internationales et les organisations non gouvernementales (ONG). Il est financé majoritairement par le prélèvement de 0,05 dollars sur les appels internationaux entrants et de 1,5 dollars prélevé sur chaque transfert international de fonds.

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, s’est félicitée du lancement du FNE. « Le Président Martelly a fait de l’éducation sa priorité. Je salue cette excellente initiative qui vise à aider les enfants non scolarisés grâce à ce nouveau Fonds national pour l’éducation. Haïti a besoin d’investissements durables dans l’éducation pour donner aux Haïtiens les moyens de reconstruire leur pays. Ce fonds est un exemple de financement innovant pouvant permettre d’atteindre les objectifs de l’Education pour tous en impliquant à la fois l’Etat, les entreprises privées, les ONG et la communauté internationale », a-t-elle déclaré.

Les ressources identifiées à ce jour devraient permettre de scolariser quelque 350 000 enfants pendant la première année. D’après les estimations, près de 1,9 millions d’enfants au total devraient profiter de cette initiative




<- retour vers Toutes les actualités