26.08.2011 - UNESCO

L’UNESCO présente les premiers résultats du projet du PIPT sur l’accès à l’information et la transparence dans la région andine

L’UNESCO a présenté aux principaux partenaires locaux les premiers résultats du projet du PIPT sur l’accès à l’information et la transparence dans la région andine, les 10 et 12 août à La Paz et Potosí (Bolivie).

La première réunion a rassemblé l’Agence pour le développement de la société de l’information en Bolivie (ADSIB), le vice-ministère de Science et Technologie, le ministère de l’Education, la Commission nationale pour l’UNESCO et les fondations de la société civile Redes, Ayni et Jubileo.

Parmi les résultats les plus importants présentés lors de la réunion figurent le socle sur la transparence et l’accès à l’information préparé avec les quatre municipalités boliviennes participant au projet ; le programme de formation mené à Potosí sur les TIC au service de la transparence et de la participation citoyenne ; les principes sur les normes pour la conception et la mise en œuvre participative de stratégies en matière de gouvernement électronique local en Bolivie ; et un ensemble de normes sur la transparence budgétaire des gouvernements locaux.

Les recherches menées jusqu’à présent mettent en évidence le besoin de renforcer les capacités et d’investir des ressources pour intégrer les TIC dans les processus de planification, de mise en œuvre et d’évaluation au niveau local. Il est également nécessaire de divulguer plus activement l’information sur la gestion des fonds publics et les processus de prise de décision. Les citoyens sont conscients du potentiel offert par les TIC, mais n’en attendent pas encore beaucoup en matière de développement.

Le deuxième événement était organisé le 12 août à Potosí, en collaboration avec l’ONG Ayni. Il s’agissait du premier Séminaire sur la transparence et le gouvernement électronique, qui avait pour objectif de partager les bonnes pratiques en matière d’utilisation des TIC pour promouvoir la transparence et la participation citoyenne. Il a réuni des organisations de la société civile, des fonctionnaires et des responsables locaux, ainsi que des citoyens. Au cours du séminaire, les citoyens et les employés municipaux ont présenté leurs expériences d’utilisation des traitements de textes, des feuilles de calcul et du Web 2.0 (internet, blogs, navigateurs et autres outils) pour communiquer, rechercher et partager l’information relative à la gestion de leur ville.

Figuraient également au programme de l’événement divers sujets tels que : comment réaliser les objectifs et les grandes orientations du SMSI ; comment utiliser l’information publique et y avoir accès au niveau local ; gouvernement électronique : mise en place de normes pour promouvoir la transparence dans les municipalités ; transparence budgétaire : stratégies pour développer le libre accès à l’information budgétaire et promouvoir la participation citoyenne ; principes sur l’utilisation des TIC pour promouvoir des stratégies en matière de transparence et de gouvernement électronique.

Le projet du PIPT en Bolivie a également permis de former environ 70 fonctionnaires et responsables de la société civile dans le domaine des TIC au service du développement et de sensibiliser les autorités nationales et locales sur la mise en place de normes en matière de gouvernement électronique et de transparence de l’information dans le pays.




<- retour vers Toutes les actualités