27.03.2014 - Natural Sciences Sector

Formation de l’UNESCO sur l’enseignement et la vulgarisation de la technologie solaire au Cameroun

© Nicolas Mulet. Training teachers on the initiation, designing, assembly and installation of photovoltaic panels in Yaoundén Cameroon.

Un atelier visant à former les enseignants à l’initiation, la conception, le montage et l’installation de panneaux photovoltaïques a été organisé dans le cadre de l’initiative de l’UNESCO de formation des enseignants en science à la vulgarisation de la technologie solaires au Cameroun. Dans les années à venir, l’enseignement des méthodes d’installation de panneaux solaires photovoltaïques sera inscrit dans les programmes scolaires du Cameroun, a déclaré Mme Eveline Mpoudi Ngolle, inspecteur générale des enseignements du ministère des Enseignements Secondaires lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier, qui a eu lieu au Centre d’Excellence de microscience (CEM) du 11 au 13 mars 2014 à Yaoundé, au Cameroun.

Organisé par le Bureau pour l’Afrique centrale et l’initiative sur l’enseignement scientifique du Secteur des Sciences exactes et naturelles de l’UNESCO, cet atelier contribue aux efforts de renforcement des capacités humaines et institutionnelles en matière d’enseignement scientifique en renforçant les capacités d’expérimentation pratique en sciences et en technologie. L’objectif principal est de permettre aux enseignants et aux formateurs de mener leurs propres expériences concernant le dimensionnement, le montage et l’installation de panneaux solaires. Ce type de projet apportera des solutions technologiques et de nouvelles opportunités, surtout dans les zones rurales où le manque de systèmes d’alimentation électrique demeure un facteur important de sous-scolarisation. 

Une vingtaine d’inspecteurs régionaux et nationaux, ainsi quelques enseignants du supérieur de l’Ecole normale supérieure et l’Ecole nationale supérieure polytechnique ont bénéficié de cette formation de trois jours. Après une journée de cours théoriques, les participants ont effectué une étude de cas : l’évaluation des besoins d’un établissement ou d’une communauté. L’étude comprenait la définition du dimensionnement de l’installation et l’élaboration d’un schéma de synthèse en fonction des besoins, ainsi que l’interprétation de quelques schémas types, l’utilisation d’appareils de mesures et une présentation des principes de base de la maintenance d’une installation sur site.  Cette partie pratique s’est achevée par le montage et l’installation par les formateurs de deux panneaux photovoltaïques sur le site du CEM.

Les résultats de l’atelier indiquent que des travaux pratiques (TP) d’installation de technologies solaires devraient être introduits dans les programmes des classes de terminale C, D et des filières technologiques.

L’UNESCO envisage de mener une expérience pilote d’enseignement en matière d’innovation par la téléphonie mobile en milieu rural, dans le cadre de son soutient des efforts du gouvernement Camerounais dans ce domaine. Cette initiative vient donc à point nommé car permettra de fournir une source d’énergie fiable pour les mobiles et assurera la pérennité du projet d’enseignement des nouvelles technologies par la téléphonie mobile.    

Cet atelier, organisé en étroite collaboration avec le Centre d’Excellence de microsciences de Yaoundé, a été fortement attendu ; il a connu un grand succès de la part des autorités éducatives nationales, particulièrement les ministères des Enseignements Secondaires et de l’Education de Base. L’une des recommandations de cet atelier est que l’UNESCO étende l’initiative sur l’ensemble du territoire.




<- retour vers Toutes les actualités