03.05.2011 -

Journée mondiale de la liberté de la presse en Iraq : frontières et défis des nouveaux médias

Les journalistes iraquiens parlent d'une seule voix le 3 mai, pour commémorer la Journée mondiale de la liberté de la presse, en explorant l'impact des nouveaux médias sur la liberté d'information et son rôle pour inciter les communautés à agir.

Dans le Message commun qu'ils ont adressé à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, la Directrice générale de l'UNESCO Irina Bokova et la Haute Commissaire de l'ONU pour les droits de l'homme Navi Pillay déclarent : "Notre époque présente un grand paradoxe. D'un côté, les nouvelles technologies et les nouveaux médias nous offrent des possibilités d'expression sans précédents." Mais ils reconnaissent aussi que la liberté d'expression est menacée : "De l'autre côté, de nouvelles menaces se dessinent. Conjuguées, dans un contexte de changements rapides, avec des formes de restriction plus anciennes, elles représentent de formidables défis pour la liberté d'expression."

 

Les technologies des nouveaux médias ont joué un rôle majeur dans l'organisation des citoyens en Iraq et dans d'autres pays de la région, qui se mobilisent pour réclamer plus de transparence et des réformes politiques. L'événement qui se tient au Oil Cultural Center, dans la capitale iraquienne, propose trois tables rondes :

<li>promotion d'Internet et des réseaux sociaux comme plateformes de débat démocratique et engagement pacifique et civique dans le débat social et politique ;

<li>nouveaux médias, législation sur la liberté de l'information et droits de l'homme ;

<li>sortie du rapport 2011 sur la liberté de la presse de l'Observatoire de la liberté du journalisme.

Selon les estimations, il y aurait 500 000 utilisateurs Facebook en Iraq, ce qui indique qu'environ un tiers des internautes iraquiens utilisent les réseaux sociaux. Selon l'enquête 2010 d'Intermedia, 21 % des adultes utilisent Internet pour s'informer.

 

Les applications Internet, en particulier les réseaux sociaux, le contenu généré par l'utilisateur et le microblogage, donnent aux internautes les moyens de diffuser de l'information en leur permettant de créer, modifier et partager du contenu numérique et du savoir instantanément avec d'autres internautes, à côté de chez eux ou à l'autre bout du monde.

 

La Journée mondiale de la liberté de la presse 2011 en Iraq compte avec la présence du journaliste et ancien ministre de la Culture Mufid Al Jezairy, de Hamid Jaad de la faculté des médias de l'Université de Bagdad et du Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour l'Iraq, Ad Melkert.

 

L'événement est également l'occasion de présenter le premier syndicat de blogueurs en Iraq, une exposition de photojournalisme et une exposition de dessins de presse. Les blogueurs iraquiens participent en direct et donnent des cours au public sur l'utilisation des réseaux sociaux sur le site <a target=_blank href="http://www.wpfdiraq.org">www.wpfdiraq.org</a>.

L'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé la Journée mondiale de la liberté de la presse en 1993, suivant la recommandation adoptée à la vingt-sixième session de la Conférence générale de l'UNESCO en 1991. L'UNESCO a choisi cette année Washington DC (Etats-Unis) pour les commémorations officielles. Le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2011 est décerné au journaliste iranien Ahmad Zeidabadi, actuellement détenu, en hommage à son exceptionnel courage, à sa résistance et à son engagement en faveur de la liberté d'expression, de la démocratie et des droits de l'homme.




<- retour vers Toutes les actualités