20.06.2013 - ODG

Viet Nam : Le Premier Ministre appelle à renforcer la coopération avec l’UNESCO au service du développement durable

© UNESCO -UNESCO Director-General, Irina Bokova, and the Prime Minister of Viet Nam, Nguyen Tan Dung, June 2013.

À l’occasion d’une réunion avec la Directrice générale le 20 juin, le Premier Ministre, M. Nguyen Tan Dung, s’est déclaré très satisfait de la coopération de l’UNESCO avec le Viet Nam et a souligné l’importance du développement des ressources humaines par le biais de l’éducation, ainsi que de la protection et de la promotion du patrimoine culturel pour parvenir à un développement durable.

« Nous apprécions beaucoup les résultats de l’UNESCO et le rôle que joue l’Organisation au Viet Nam », a déclaré le Premier Ministre, en faisant référence au mémorandum d’accord signé avec son pays en 2010, qui a conduit à d’importants progrès à l’échelle du Viet Nam dans tous les domaines de compétence de l’Organisation.

La Directrice générale a félicité le Viet Nam pour sa remarquable croissance économique et les progrès accomplis ces dernières années en matière de développement, en rappelant que le pays devait également faire face à des défis tels que le changement climatique.

« Vous avez l’ambition de mettre en place une éducation de qualité pour tous et de tirer parti des valeurs de votre patrimoine culturel pour promouvoir l’inclusion sociale et le développement durable. Cela entre dans le cadre du mandat de l’UNESCO et nous souhaitons accompagner le Viet Nam dans cette mission tout à fait légitime grâce au renforcement des capacités et  au partage des compétences ».

À cette fin, la Directrice générale a invité le Premier Ministre à envisager la mise en place d’un fonds de dépôt constitué au profit du donateur afin de renforcer la coopération en matière d’éducation, de protection du patrimoine culturel et dans d’autres domaines où cela était nécessaire, citant en exemple d’autres pays de l’ASEAN qui ont adopté ce modèle.

Le Premier Ministre a salué la proposition et a mis particulièrement l’accent sur le rôle moteur de la culture : « le Viet Nam a une histoire millénaire. Nous attachons une grande importance aux valeurs culturelles en tant que fondement de la vie spirituelle de notre peuple. Nous accordons une attention particulière à la préservation et à la protection du patrimoine matériel et immatériel, afin qu’il contribue au développement durable ».

La Directrice générale a examiné la portée de la coopération de l’UNESCO avec le Viet Nam lors d’une longue réunion avec le Vice-Ministre des affaires étrangères et Président de la commission nationale, M. Nguyen Thanh Son, qui était accompagné d’une délégation représentant tous les domaines de compétence de l’UNESCO, de l’hydrologie à l’éducation en passant par le patrimoine.

S’agissant de l’éducation, M. Son a rappelé l’intérêt du Viet Nam pour le suivi de la Décennie des Nations Unies pour l'éducation au service du développement durable, notamment dans le contexte de l’agenda post-2015, et a sollicité une aide accrue aux fins de l’amélioration de l’éducation de qualité, de l’éducation sexuelle, de l’alphabétisation et de l’apprentissage tout au long de la vie.

Passant aux sciences, il a mis en avant les initiatives visant à sensibiliser les populations au changement climatique ainsi qu’à améliorer les moyens de subsistance des communautés vivant à proximité des réserves de biosphère et a demandé de l’aide pour améliorer la gestion de ces réserves. Pour faire face aux défis suscités par le développement rapide du pays, il a insisté sur la nécessité de disposer d’une expertise dans le domaine des transformations sociales.

 

Soulignant les efforts pour améliorer la capacité du personnel à gérer durablement le patrimoine, il a demandé une assistance technique permanente pour la sauvegarde du patrimoine matériel et immatériel et l’élaboration des dossiers de proposition d’inscription.

« Le Viet Nam est un pays en développement qui a à cœur de développer son économie, mais pour qui la préservation du patrimoine n’est pas moins importante », a déclaré M. Son, « Nous sommes déterminés à poursuivre dans cette voie ».

Enfin, il s’est montré désireux de soutenir la formation des journalistes et d’étendre les activités de communication aux zones rurales isolées.

« Je pense que l’UNESCO peut apporter une aide considérable dans des domaines dans lesquels le Viet Nam cherche des solutions : développement des capacités, inclusion, qualité de l’éducation, science, technologie et innovation, liens entre la culture et le développement durable, parce que le Viet Nam illustre parfaitement la manière dont la culture peut construire la justice sociale, créer des emplois et promouvoir l’inclusion sociale », a déclaré la Directrice générale.

Lors d’une réunion distincte, le Ministre de l’éducation et de la formation, M. Pham Vu Luan, a remercié l’UNESCO du soutien qu’elle apporte à la réforme globale et fondamentale menée par son pays en vue d’améliorer l’accès à une éducation de qualité et d’édifier une « société d’apprentissage flexible et durable ».

Il a indiqué que la politique éducative du gouvernement ciblait les enfants défavorisés et vulnérables, dont un grand nombre d’enfants handicapés.

Mentionnant que les enfants sont particulièrement vulnérables au changement climatique, il s’est félicité de la coopération mise en place entre son ministère, l’UNESCO et Samsung dans le domaine de la réduction des risques de catastrophe. Il a souligné la nécessité de partager les bonnes pratiques dans le domaine des TIC pour l’éducation, de l’éducation sexuelle et des environnements d’apprentissage respectueux de l’égalité des genres, affirmant que l’UNESCO et le Viet Nam étaient devenus « comme les membres d’une même famille ».

La Directrice générale a assuré le Ministre du soutien de l’UNESCO, indiquant que le fort sentiment d’appropriation nationale et la vision portée par le Viet Nam étaient des éléments essentiels à l’obtention de bons résultats.

« Il existe de fortes synergies entre votre conception de l’avenir et notre rôle de défenseur mondial de l’éducation, car nous avons toujours affirmé que l’éducation était le meilleur investissement qu’un pays puisse faire pour venir à bout de la pauvreté, atteindre la cohésion sociale, favoriser la mobilité sociale et combattre les problèmes d’inégalité. »

Lors des réunions avec le Premier Ministre et les hauts fonctionnaires du gouvernement, la Directrice générale a salué le rôle de chef de file joué par le Viet Nam au sein de l’ASEAN – le pays étant actuellement à la tête du Secrétariat général – et a exprimé le vif espoir qu’un nouveau cadre de coopération entre l’ASEAN et l’UNESCO soit signé à l’occasion de la prochaine session de la Conférence générale de l’UNESCO, afin de contribuer à l’intégration et au développement socio-culturels de la région.

 




<- retour vers Toutes les actualités