24.08.2007 -

Visite au Mozambique du sous-directeur général pour la Communication et l'Information

Le sous-directeur général de l'UNESCO pour la Communication et l'Information, M. Abdul Waheed Khan, a effectué une visite au Mozambique les 22 et 23 août.

M. Khan a visité deux centres multimédia communautaires (CMC) qui font partie du projet de l'UNESCO de passage à grande échelle des CMC au Mozambique. Il a rencontré dans les CMC de Xinavane et de Manhiça, à une centaine de kilomètres au nord de la capitale Maputo, les responsables des centres, des membres des comités, des journalistes bénévoles et des formateurs, ainsi que des représentants des associations locales partenaires des CMC.

 

M. Khan a pu constater sur place les retombées positives des CMC sur les communautés locales, dans des domaines comme la santé, l'éducation, l'agriculture, et aussi de par le rôle social qu'ils jouent au sein de la communauté. Beaucoup reste à faire, mais comme dit M. Khan : "C'est incroyable de voir les résultats qu'on peut obtenir avec des ressources relativement limitées."

 

M. Khan a également assisté au lancement du Rapport annuel sur la liberté de la presse préparé par la branche du Mozambique de l'Institut des médias d'Afrique australe et rencontré le Coordonnateur résident de l'ONU, M. Ndolamb Ngokwey, pour discuter des progrès de l'initiative Unis dans l'action et rappeler l'engagement de l'UNESCO dans l'Unité d'action des Nations Unies.

 

Le projet de passage à grande échelle des CMC a été lancé en décembre 2003 lors de la première phase du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI), à Genève, par M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l'UNESCO, M. Walter Fust, Directeur général de la Direction suisse du développement et de la coopération (DDC), M. Amadou Toumani Touré, Président du Mali, M. Joaquim Chissano, Président du Mozambique, et M. Abdoulaye Wade, Président du Sénégal. Le projet de passage à grande échelle s'inscrit dans le cadre de la Déclaration de principes et du Plan d'action du SMSI. Il répond également aux objectifs fixés par le Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), qui promeut les nouvelles technologies de l'information comme l'un des facteurs clés du développement.

 

L'UNESCO accorde la plus haute priorité au renforcement de la communication et de l'information au niveau communautaire, en mettant à la disposition des populations des outils pour favoriser et gérer le développement et le changement des communautés. Il est démontré que les CMC contribuent à réduire la fracture numérique en associant la radio de proximité, Internet et les autres technologies numériques, et ouvrent la voie à une participation active des populations à la société du savoir.




<- retour vers Toutes les actualités