09.05.2011 -

Célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse en Afghanistan

La Journée mondiale de la liberté de la presse a été célébrée à Kaboul pour mettre en lumière la réalisation la plus importante de la démocratie après la chute des Talibans : la liberté et le développement des médias. L'événement s'est déroulé le 8 mai 2011 au Centre de presse international du ministère de l'Information et de la Culture.

D'après Sayed Makhdom Raheen, ministre de l'Information et de la Culture, la liberté de la presse et le développement des médias sont les deux grandes réalisations de l'ère post-talibans. "Le nombre de médias est passé de 0 à 200 en un mois après la chute du régime des Talibans. Plus de 1000 organes d'information - presse écrite, radio et télévision - sont aujourd'hui en activité dans le pays" déclare M. Raheen.

 

Shigeru Aoyagi, directeur du Bureau de l'UNESCO à Kaboul, a rappelé le mandat de l'UNESCO de promouvoir la liberté d'expression et la circulation d'une information transparente dans le pays. "Je suis heureux d'assister à l'essor des médias en Afghanistan. Nous devons néanmoins redoubler d'efforts pour soutenir ces réalisations et investir dans les nouveaux secteurs, comme le journalisme en ligne" explique M. Aoyagi.

 

Un rapport récent de l'ONG locale de développement des médias Nai (Supporting Open Media in Afghanistan) montre que la sécurité des journalistes afghans a considérablement baissé en 2010 par rapport à 2009. L'insécurité reste le problème majeur des médias dans le pays, s'inquiète le rapport.

 

Depuis son ouverture en 2001, le Bureau de l'UNESCO à Kaboul assiste le ministère de l'Information et de la Culture pour promouvoir la liberté de parole et l'accès à une information transparente et exacte, fondements d'une société démocratique et pluraliste.




<- retour vers Toutes les actualités