28.06.2019 - UNESCO Office in Nairobi

La République de Djibouti mène un Atelier de validation de sa première politique culturelle nationale

Participants à l’atelier de validation © Ministère des affaires musulmanes, de la culture et des biens waqfs

Dans la journée du mercredi 26 juin 2019, le Ministère des affaires musulmanes, de la culture et des biens waqfs en collaboration avec l’UNESCO a organisé un atelier de concertation et de finalisation de la politique culturelle nationale et de son plan d’action, en présence d’une trentaine de parties prenantes au Palais du Peuple à Djibouti.

Suite au lancement du projet pour le développement de la première politique culturelle nationale en janvier 2019, l’équipe national du Ministère des affaires musulmanes, de la culture et des biens waqfs a travaillé en étroite collaboration avec l’expert internationale de l’UNESCO en politique culturelle, Mme Tojo Yharimanana, et en consultation avec les parties prenants de tous les régions du pays, afin d’élaborer une politique culturelle nationale compréhensive en seulement six mois.

La politique culturelle de Djibouti est guidé par la Vision Djibouti 2035, et elle prend en compte les orientations des Conventions de l’UNESCO dans la domaine de la Culture, les Objectifs de développement durable des Nations Unies ainsi que l’Agenda 2063 de l’Union africaine. Elle vise le renforcement des capacités des communautés et des institutions ainsi qu’une approche transversale entre l’éducation et la culture afin d’engager les communautés djiboutiennes dans la mise en œuvre de la politique culturelle et pour assurer qu’ils sont les premiers bénéficiaires.

Les participants de l’atelier de pré-validation du 26 juin 2019 étaient composés de représentants des ministères sectoriels, des acteurs culturels, de la société civile, des organismes publics. Les observations des participants ont réaffirmé l’importance de l’alignement à la Vision Djibouti 2035, le renforcement de capacités de l’administration en charge de la culture, le développement de la production culturelle régionale, la mobilisation des ressources, la formation aux métiers culturels, la valorisation de la créativité, la concrétisation réelle de la politique culturelle et la nécessité du suivi de son avancement et de l’évaluation de son impact.

M. Mohamed Ahmed Sultan, Secrétaire général du Ministère des affaires musulmanes, de la culture et des biens waqfs, qui a honoré de sa présence cet atelier en a assuré l’ouverture officielle, en mentionnant qu’« il s’agit d’un outil précieux pour le pays qui est soumis aujourd’hui à l’appréciation des parties prenantes pour permettre sa validation ».

Par la suite, M. Doualeh Hassan Ahmed, Directeur de la culture dans son intervention a tenu à souligner que « cet effort est considéré comme un projet de société qui constitue un levier de développement du pays ». Il a aussi remercié le travail accompli par l’équipe nationale, les groupes thématiques, les régions et les acteurs culturels qui ont contribué à l’aboutissement du processus d’élaboration de la politique culturelle nationale.

M. Idriss Moussa, Conseiller technique du Ministre, a exhorté les participants à s’approprier du contenu de ce projet de politique culturelle qui est désormais le cheval de bataille pour le développement culturel du pays.

«L’UNESCO est honorée de contribuer à la finalisation de la première politique culturelle de Djibouti qui s’inspire de la feuille de route initiée par le Président de la République » a déclaré Mme Ann Thérèse Ndong-Jatta, Directrice du Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Est. « La finalisation de la politique culturelle nationale est un pas en avant dans le soutien des systèmes de gouvernance pour la culture, la création, la production, la distribution et l’accès à une diversité de biens et services culturels, » a-t-elle ajouté.

Links/URLs:

Suivi des Politiques culturelles

Investir en créativité

UNESCO Diversité des expressions culturelles

Convention 2005

Rapport mondial

FIDC




<- retour vers UNESCO Bureau de Nairobi
Retour en haut de la page