14.04.2014 - Natural Sciences Sector

Une nouvelle étude sur la gestion des réserves de biosphère en Afrique : le cas de la réserve de biosphère de la Pendjari, Bénin

© UNESCO/ M. Bouamrane Réserve de biosphère de la Penjari (Bénin)

L’étude intitulée « Gestion de la Réserve de Biosphère de la Pendjari (RBP): modes de gestion et proposition d’un modèle conceptuel de durabilité » par Dr. Tiomoko Djafarou est centrée sur la réserve de biosphère de la Pendjari, Bénin (approuvée en 1986). Elle a pour objectif de faire un exposé critique de l’efficacité dans le temps des différents outils de gestion dans des contextes local, régional et international changeants.

Il s’agit spécifiquement de faire le bilan de la gestion de la réserve de biosphère de la Pendjari depuis sa création, d’identifier les différents acteurs et leurs logiques d’action dans la gestion de la réserve. L’étude distingue les contraintes intrinsèques des outils de gestion employés dans la gestion et élabore un modèle conceptuel de gestion durable des réserves de biosphère à partir de l’expérience de la Pendjari. Ce travail de recherche s’appuie sur un principe méthodologique multidisciplinaire qui combine deux approches: celle de la sociologie de l’innovation et celle de la géographie humaine.

La prise en compte d’une vision commune des différents acteurs stratégiques impliqués dans la gestion de la réserve justifie entre autres, le modèle de gestion durable proposé. Ce modèle se fonde sur une consultation et un dialogue territorial permanent, afin de concilier tous les intérêts, les usages et les objectifs de différents acteurs. Ce modèle est bien conforme à celui fixé par le cadre statutaire des réserves de biosphère et de la «vision» de Séville.




<- retour vers News single view ES
Retour en haut de la page