18.01.2013 - Natural Sciences Sector

Un grand pas en avant pour la biodiversité et les services ecosystèmiques

La biodiversité des écosystèmes terrestres, marins, côtiers et des eaux intérieures forment la base des services écosystémiques essentiels, contribuant ainsi au bien-être humain et à la réduction de la pauvreté. Plus de 1.3 milliards de personnes dépendent de la biodiversité et des biens et services que des écosystèmes sains peuvent fournir pour assurer leur subsistance. Toutefois, les services de la biodiversité et des écosystèmes déclinent à un rythme sans précédent et le monde n'a atteint l'Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) de réduction significative du taux de perte de biodiversité pour 2010.

La première session de l'assemblée plénière de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES-1), qui se tiendra à Bonn, Allemagne du 21 au 26 janvier 2013, marque une avancée importante pour permettre à la communauté internationale de répondre à ces questions.

Avant la création de l’IPBES en avril 2012, il n’y avait pas de mécanisme international reconnu par les communautés scientifiques et politiques pour réunir, synthétiser et analyser les données relatives à la biodiversité afin de faciliter la définition de politiques. Ses membres se sont engagés à  faire de l’IPBES l’organisme intergouvernemental principal pour évaluer l’état de la biodiversité de la planète, de ses écosystèmes et des services essentiels qu’ils procurent à la société. La plate-forme est un organisme intergouvernemental indépendant ouvert à tous les pays membres de l'Organisation des Nations Unies.

UNESCO, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) assurent le secrétariat intérimaire de l’IPBES en attendant qu’un secrétariat permanent soit mis en place à Bonn.

IPBES-1 sera la première réunion plénière des membres de la Plateforme, avec les observateurs. Ensembles, ils vont finaliser les règles de procédures de la plateforme, élire le Bureau et les membres du Groupe d'experts multidisciplinaires, et s'entendre sur les prochaines étapes permettant de rendre le programme de travail de l’IPBES opérationnel dès que possible.

L’UNESCO organise un événement parallèle pour présenter les conclusions d’un atelier informel d'experts sur l'élaboration d'un cadre conceptuel pour la plateforme organisé au siège de l'UNESCO en octobre 2012 afin de préparer cette première session.

Un autre événement parallèle sur la reconnaissance des connaissances autochtones et locales et la création de synergies avec la science (Point 5 de l'ordre du jour) sera également organisées par l'UNESCO. Il reflète rôle de l'UNESCO dans le développement de lignes directives sur la reconnaissance par l'IPBES des connaissances autochtones et locales pertinentes dans le contexte des travaux de la plateforme.

Plus d’informations :




<- retour vers News single view ES
Retour en haut de la page