13.08.2018 - Commission océanographique intergouvernementale

Le Chili accueille des experts en systèmes d’alerte précoces aux tsunamis des Caraïbes, du Pacifique et d'Europe dans le cadre du tout premier programme de formation conjointe

Les participants de la formation à Valparaiso, au Chile (1-10 août 2018).

Des experts des réseaux d'alerte précoces aux tsunamis des Caraïbes, du Pacifique et d'Europe se sont réunis à Valparaiso, au Chili, pour une formation de dix jours (1-10 août 2018) axée sur l'amélioration des procédures opérationnelles d'alerte aux tsunamis et d'intervention d'urgence.

C'est la première fois que la formation réunissait des experts de plusieurs bassins océaniques, une initiative qui, les organisateurs l'espèrent, suscitera de nouveaux dialogues et échanges scientifiques sur les meilleures pratiques à travers les expériences nationales et régionales en matière d'alerte précoces aux tsunamis.

La formation de deux semaines a eu deux objectifs : la première semaine a porté sur la sismologie et l'évaluation des risques de tsunamis pour la planification et la prise de décisions en matière d'alerte. La deuxième semaine était axée sur l'alerte aux tsunamis et la chaîne d'intervention d'urgence – des centres d'alerte aux tsunamis jusqu'au public – et a souligné l'importance de la mise en œuvre de procédures opérationnelles normalisées (SOP) pour permettre aux autorités de réagir de manière systématique et rapide aux tsunamis. La formation a utilisé le Système national d'alerte précoce aux tsunamis du Chili (SNAM) comme exemple de travail, reconnaissant ainsi également sa constante amélioration au cours des dernières années.

Les activités de formation ont inclus la prise de décisions en matière d'alerte, l'utilisation d'outils d'aide à la décision, la planification des évacuations, la sensibilisation du public, des exercices, ainsi qu'une excursion sur le terrain pour mieux comprendre les dépôts sédimentaires dus aux tsunamis et visiter des installations portuaires de classe mondiale résistantes aux tsunamis. Les participants ont également pu visiter des organismes chiliens impliqués dans les interventions d'urgence.

« Nous avons mis l'accent sur la préparation des communautés, en particulier pour les tsunamis locaux, par le biais de programmes Tsunami Ready, » a ajouté Bernardo Aliaga, spécialiste en alerte précoce aux tsunamis à la Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO et l'un des coorganisateurs de la formation. Le programme Tsunami Ready de la COI récompense les communautés et les pays qui répondent aux exigences internationales en matière de préparation et de réponse à ces catastrophes naturelles.

Cette formation au Chili s’inscrit dans le Programme de formation sur les Système d'alerte aux tsunamis et de mitigation, organisé depuis 1974 par le Centre international d'information sur les tsunamis (ITIC) en collaboration avec la Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO. L’ITIC est hébergé par la National Oceanographic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis et le Service hydrographique et océanographique de la marine chilienne (SHOA).

Au lendemain du tsunami qui s’est produit dans l'océan Indien faisant près de 230 000 victimes dans quatorze pays, le programme de formation COI-ITIC a aidé à préparer les organismes nationaux membres de systèmes régionaux d'alerte précoces aux tsunamis à planifier et élaborer des protocoles pour avertir rapidement et évacuer le public le plus tôt et le plus méthodiquement possible. Depuis 2005, plus de 120 formations ont été menées et ont atteint plus de 3 000 représentants nationaux à travers le monde.

Pour plus d’information, veuillez contacter :

Bernardo Aliaga (b.aliaga(at)unesco.org)




<- retour vers News single view ES
Retour en haut de la page