18.10.2012 - ODG

Enrique Peña Nieto : « L’UNESCO est l’institution la plus importante des Nations Unies ».

© UNESCO/Landry Rukingamubiri

Le 18 octobre, le Président élu des États-Unis du Mexique, Enrique Peña Nieto, a rencontré la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, au Siège de l’Organisation. Cette visite était la première qu’il rendait en sa qualité de Président élu à un organisme du système des Nations Unies. Pour lui, « L’UNESCO est l’institution la plus importante des Nations Unies ».

Lors de cette rencontre, M. Peña Nieto a réaffirmé l’engagement de longue date du Mexique envers les objectifs de l’UNESCO et la volonté politique de sa future administration de participer activement à l’édification d’un système multilatéral qui contribuera à relever les grands défis planétaires dans les domaines de l’éducation, de la science et de la culture.

Pendant sa réunion avec la Directrice générale, M. Peña Nieto a souligné la convergence des efforts engagés par son pays et par l’UNESCO pour favoriser une économie du savoir. Il a ajouté que l’une de ses premières priorités serait de réformer le système éducatif pour lui conférer qualité, pertinence et importance. À cet égard, le Président élu a déclaré que son gouvernement entendait garantir un accès universel à l’enseignement secondaire et supérieure, démocratiser l’accès aux technologies de l’information et de la communication et allouer au moins 1 % du PIB mexicain au développement de la science et de la technologie.

Pour sa part, Irina Bokova a offert la coopération de l’UNESCO en matière de protection de la liberté d’expression et de la sécurité des journalistes. M. Peña Nieto a reconnu qu’il s’agissait d’une question de première importance pour le renforcement de la démocratie au Mexique.

En ce qui concerne la culture, le Président élu a évoqué le rôle de premier plan joué par l’UNESCO dans la protection et la sauvegarde du patrimoine culturel mondial. Avec 31 sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, le Mexique se classe parmi les cinq premiers pays du monde dans ce domaine. Le Président élu et la Directrice générale ont tous deux rappelé la priorité accordée à la lutte mondiale contre le trafic des biens culturels, et notamment contre les fouilles archéologiques illicites, une question de première importance pour le peuple mexicain. À cet égard, M. Peña Nieto a promis de mettre à profit le leadership de son pays pour promouvoir, dans le cadre de l’UNESCO, le renforcement des efforts multilatéraux de prévention du pillage des sites archéologiques, un problème qui sévit au Mexique comme dans un grand nombre de pays d’Amérique latine et d’autres régions du monde.

Le Coordonnateur général du gouvernement de transition, Videgaray Luis Caso, le Vice-Coordonnateur des affaires internationales, Emilio Lozoya Austin, l’Ambassadeur du Mexique en France et Délégué permanent auprès de l'UNESCO, Carlos de Icaza, et le Coordonnateur de la communication sociale, David Lopez Gutierrez, accompagnaient le Président élu dans cette visite.

Le Mexique est un pays fondateur de l'UNESCO (1946). Il a été le septième État signataire de l’Acte constitutif de l’UNESCO et le premier en Amérique latine. Il figure aujourd’hui parmi les dix plus importants contributeurs au budget de l’UNESCO et siège à son Conseil exécutif pendant la période 2011-2015.




<- retour vers News single view ES
Retour en haut de la page