02.06.2014 - ODG

Irina Bokova promeut l’ingénierie au service du développement durable en Chine

© UNESCO -UNESCO Director-General, Irina Bokova and the President of the Chinese Academy of Engineering, Zhou Ji, China, June 2014.

© UNESCO/Shen Yue -UNESCO Director-General, Irina Bokova, at the unveiling ceremony of the International Knowledge Centre for Engineering Sciences and Technology, China, June 2014.

Le 2 juin, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et le Président de l’Académie chinoise d'ingénierie, Zhou Ji, ont signé un accord concernant la création du Centre international de connaissances pour les sciences et technologies de l'ingénieur (IKCEST) en tant que centre de catégorie 2 placé sous l’égide de l’UNESCO. Le Centre sera dirigé par l’Académie chinoise d'ingénierie.

La cérémonie de signature et de présentation officielle s’est déroulée en présence de M. Song Jian, Vice-Président de la Conférence consultative politique du peuple chinois, et de M. Xu Kuangdi, Vice-Président du 10e Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois. Plus de 300 personnalités de haut rang et universitaires du monde entier ont assisté à la cérémonie.

« L’ingénierie est un élément crucial pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés », a déclaré la Directrice générale. « L’UNESCO s’efforce de promouvoir l’ingénierie au service du développement durable en renforçant l’enseignement des sciences de l’ingénieur, ainsi que les capacités en la matière, et je suis heureuse que le Centre international de connaissances pour les sciences et technologies de l'ingénieur vienne se joindre à cet effort global ».

Le Centre va par ailleurs mettre en place une bibliothèque numérique et soutenir la formation et le renforcement des capacités, en mettant l’accent sur les pays en développement.

Contribuant à l’Initiative de l'UNESCO pour les sciences de l'ingénieur, le Centre servira de plaque tournante pour le traitement et l’échange de données sur le changement climatique, ainsi que de répertoire pour les biens du patrimoine à caractère scientifique et technologique en rapport avec l’ingénierie, les sciences et la technologie.

Ce Centre de catégorie 2 placé sous l’égide de l’UNESCO vient s’ajouter aux neuf autres centres situés en Chine, dont six consacrés aux sciences exactes et naturelles.




<- retour vers News single view ES
Retour en haut de la page