29.03.2012 - ODG

Irina Bokova: nous devons mobiliser le pouvoir des sciences au service de chacun

© Philip Wade

« Nous sommes déterminés à mettre la science au cœur de tous les efforts pour le développement durable », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, le 29 mars, à l'ouverture de la Conférence de haut niveau "Planète sous pression" à Londres, devant plus de 3000 personnes et experts. Elle a souligné l'engagement de l'Organisation a soutenir pleinement les États pour liberer le potentiel des sciences à répondre concrètement aux questions de la croissance verte partagée, équitable et inclusive.

La Directrice générale participait à la dernière session de haut niveau, à l’issue de la réunion d'experts de la Conférence, sur le thème « Modèles pour l’avenir: une vision pour 2050 et au-delà, pour une exploration des nouveaux partenariats et des voies de la durabilité mondiale ».

Cette grande conférence internationale, du 26 au 29 mars avait pour but d'accélérer les préparatifs de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable, Rio +20. Elle a réuni des scientifiques, des dirigeants politiques, des universitaires, des spécialistes de la santé, des représentants d'organisations intergouvernementales et non gouvernementales, du secteur privé et des médias, et les discussions ont porté sur le climat, la dégradation écologique, le bien-être humain, les seuils planétaires, la sécurité alimentaire, l'énergie et la gouvernance. Les notes d'orientation et livres blancs mis au point lors de la conférence seront présentés à la Conférence des Nations Unies pour le développement.




<- retour vers News single view ES
Retour en haut de la page