18.09.2013 - ODG

« La protection de l’environnement passe par l’éducation », déclare le Président d’Haïti

© UNESCO/Cynthia Guttman -La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, avec le Président de la République M. Michel Martelly et la très honorable Michaëlle Jean, envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti.

La protection de l’environnement passe par l’éducation: c’est le message fort qu’a souhaité faire passer le Président Michel Martelly lors de la visite à la première réserve de biosphère du pays, en présence de la Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova, accompagnée de l’Envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti la très honorable Michaëlle Jean, et du Ministre de l’Environnement, le 17 septembre 2013.

Située à plus de 1800 mètres d’altitude, accessible uniquement par des pistes escarpées et rocailleuses, le Parc National La Visite, noyau de la réserve de biosphère du Sud-est du pays, abrite une riche biodiversité, de nombreux espèces endémiques et des écosystèmes très variés. Les enjeux de préservation sont immenses, pour lutter contre le déboisement, l’érosion, protéger les cultures et l’habitat dans les zones protégées, assurer le développement harmonieux des activités humaines et de l’environnement.

La délégation a été accueillie par la Fondation Seguin, qui œuvre depuis près de dix ans pour une gestion durable du Parc à travers des activités de protection, de sensibilisation et de mise en valeur des ressources naturelles avec la participation des communautés locales. Le Président, la Directrice générale et l’Envoyée spéciale ont notamment visité une pépinière de plusieurs milliers de plantules qui seront plantées pour reboiser des parcelles avec des espèces endémiques et des arbres fruitiers adaptés aux conditions de haute altitude. Ils ont échangé avec des gardes forestiers et des acteurs locaux, avant d’engager une brève randonnée à travers la forêt de pins.

La Directrice générale a salué l’engagement du Président, affirmant la volonté de l’UNESCO d’accompagner les autorités dans leur ambition de concilier sauvegarde de la biodiversité et l’amélioration de la vie des habitants, par la formation, l’éducation, et une coopération internationale renforcée.

Le Parc national La Selle a été officiellement déclaré « réserve de biosphère en Haïti » le 20 Février 2013 à Port-au-Prince. Il s’agit de la première réserve de biosphère de l’UNESCO, inscrite après huit ans d'activités de plaidoyer et de mise en valeur du site par les autorités haïtiennes. Le Ministère de l'Environnement en est le gestionnaire privilégié.




<- retour vers News single view ES
Retour en haut de la page