21.06.2012 - ODG

Rio + 20 : la Directrice générale rencontre le Président du Tadjikistan

© UNESCO/ Cheikh N’Diaye - UNESCO Director-General Irina Bokova with the President of Tajikistan, Mr. Emomali Rahmon, 21 June, Rio +20.

Le 21 juin, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a rencontré le Président du Tadjikistan, M. Emomali Rahmon. Les discussions ont porté sur l’accès à l’eau, la gestion intégrée des ressources en eau et la coopération dans le domaine de l’eau, en particulier l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies à l’initiative du Tadjikistan. « Le Tadjikistan est fier d’avoir été le moteur de ce processus », a déclaré le Président, en rappelant également que l’UNESCO avait été d’un grand soutien du début à la fin.

Le Président Emomali Rahmon a passé en revue les problèmes régionaux relatifs à l’eau en accompagnant son exposé d’une mise en perspective historique. Il a souligné la nécessité d’une stratégie commune de gestion des ressources en eau dans le bassin de la mer d’Aral, en complément des politiques nationales mises en place par chaque État d’Asie centrale. Il a appelé à mener des actions concrètes dans le domaine de l’eau et de l’assainissement pour parvenir à un développement durable et, à ce propos, a évoqué sa proposition d’utiliser le lac Sarez pour fournir de l’eau potable à la région. Le Président Rahmon a également informé la Directrice générale de son projet de créer au Tadjikistan un centre d’observation et de recherche sur les glaciers et a invité l’UNESCO à y participer en tant que partenaire. La Directrice générale a répondu que l’UNESCO se tenait prête à apporter son assistance à ce projet et à mettre à disposition son expertise et son expérience, notamment par le biais du Centre régional de glaciologie pour l'Asie centrale créé sous l’égide de l’UNESCO au Kazakhstan.

La Directrice générale a félicité le Président Emomali Rahmon pour l’initiative de son pays qui a conduit à déclarer 2013 Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau, en déclarant que ce sujet présentait également un intérêt pour les débats et les accords de Rio + 20. « L’UNESCO reconnaît et apprécie le leadership du Tadjikistan dans les questions liées à l’eau ». La Directrice générale a mis le Président au courant de l’état d’avancement des préparatifs et l’a remercié de sa proposition d’organiser la dernière conférence de l’Année à Douchambé fin 2013.  Elle a réaffirmé l’attachement de l’UNESCO à faire de cette Année un succès en prenant les mesures nécessaires pour appuyer les États membres dans toutes les étapes de la mise en œuvre.

Enfin, les deux leaders sont convenus de coopérer sur les questions liées aux eaux transfrontières, notamment par le biais des programmes PCCP (Du conflit potentiel au potentiel de coopération) et ISARM (Initiative sur la gestion des ressources des aquifères transnationaux) de l’UNESCO.




<- retour vers News single view ES
Retour en haut de la page