23.07.2013 - ODG

L’UNESCO et le Japon renouvellent leur partenariat relatif au Centre international sur les risques liés à l'eau et leur gestion

© UNESCO/E.U.

Le 23 juillet, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, et S. E. M. Isao Kiso, Ambassadeur du Japon auprès de l’UNESCO, ont conclu un accord en vue de la prorogation du Centre international sur les risques liés à l'eau et leur gestion (ICHARM), au Siège de l’Organisation à Paris.

Cet accord, qui est entré en vigueur dès sa signature, confère à l’ICHARM le statut de centre international de catégorie 2 placé sous l’égide de l’UNESCO pour une deuxième période de six ans.

L’ICHARM, créé en mars 2006, contribue activement aux activités du Programme hydrologique international de l’UNESCO dans le monde, en particulier dans le domaine de la cartographie des risques d’inondation et de la gestion des risques.

« Le Centre a été un partenaire important de l’UNESCO dans le cadre de l’intervention qu’elle a menée au Pakistan à la suite de l’inondation dévastatrice de 2010 (…) Plus récemment, le Centre a aussi joué un rôle essentiel dans le soutien apporté par le PHI aux initiatives de la Namibie visant à renforcer la préparation du pays aux catastrophes », a indiqué la Directrice générale. En outre, le Centre fait fonction de secrétariat mondial de l’Initiative internationale UNESCO-PHI sur les inondations.

Une des principales raisons du succès de l’ICHARM tient à la volonté et à la capacité du Centre de coopérer avec d’autres centres placés sous l’égide de l’UNESCO. Il participe régulièrement à des activités de formation et de renforcement des capacités en collaboration avec d’autres centres en Asie du Sud-Est et dans d’autres régions.

La signature, aujourd’hui, de cet accord témoigne de la volonté mutuelle de poursuivre la coopération dans le domaine de la science des risques liés à l’eau ainsi que les actions communes de renforcement de la résilience des États membres face aux risques liés à l’eau, ce qui revêt une importance capitale compte tenu du changement climatique et d’autres changements planétaires.

 




<- retour vers News single view ES
Retour en haut de la page