22.05.2014 - UNESCOPRESS

L’UNESCO et la Fondation Navigation océanique Barcelone unissent leurs efforts pour préserver l’océan

© FNOB. Le bateau One Planet One Ocean sera l'étendard de la collaboration entre voile et science pendant la prochaine Barcelona World Race.

Avis aux médias de l’UNESCO et de la Fondation Navigation Océanique Barcelone

 

A l’occasion de la course transatlantique en double IMOCA Ocean Masters New York-Barcelone qui prendra le départ le 1er juin, la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO (COI) et la Fondation Navigation Océanique Barcelone (FNOB) présenteront leur engagement conjoint en faveur de la recherche sur l’océan au cours d’une conférence de presse qui se tiendra le 30 mai à 11 heures au siège des Nations Unies à New York.

Rapprochement inédit entre le monde de la voile et le milieu scientifique, le partenariat entre la FNOB et la COI de l’UNESCO initié il y a trois ans vise à contribuer à améliorer la recherche scientifique sur l’océan. La conférence de presse permettra de présenter les enjeux de ce partenariat. Elle permettra également aux skippers, témoins privilégiés des transformations du milieu marin, d’évoquer leur participation à l’initiative Naviguer vers un objectif qui a pour but de sensibiliser le milieu de la voile aux défis de l’environnement et aux menaces qui pèsent sur l’océan.

Animée par Vibeke Jensen, Directrice du bureau de l’UNESCO à New York, cette conférence de presse réunira Mathieu Belbeoch, de la COI ; Maite Fandos, Députée maire de Barcelone et Présidente de la FNOB ainsi que le skipper Jean-Pierre Dick.

En 2011, les voiliers qui avaient pris part à la Barcelona World Race (BWR), un tour du monde en double sans escale organisé par la FNOB, s’étaient engagés à collecter des données dans l’océan austral, une région clé dans l’observation du changement climatique et sur laquelle les données sont encore lacunaires.

La prochaine BWR, qui partira de Barcelone le 31 décembre prochain, sera l’occasion pour les skippers de relever des informations, notamment sur la salinité et la température de surface de l’océan ainsi que des données météorologiques qui seront analysées par les réseaux de recherche internationaux sur l’océan comme le Système mondial d’observation de l’océan  (Global Ocean Observing System). Ils déploieront également chacun pendant la course un flotteur Argo dans des zones peu fréquentées entre le Cap de Bonne Espérance et le Cap Horn afin d’améliorer la recherche sur l’évolution du climat.

Autre volet de la collaboration entre la FNOB et l’UNESCO : la tenue en novembre à Barcelone de la deuxième Conférence internationale pour la recherche sur l’océan. Organisée avec le concours de The Oceanography Society, cette conférence permettra de faire le point sur les derniers développements de la recherche sur l’océan dans une perspective scientifique mais aussi économique et sociétale. L’objectif est de mettre en lumière les contributions de cette recherche dans des domaines tels que le changement climatique ou la gouvernance de l’océan.  La première Conférence internationale s’était tenue en juin 2005 à Paris, à l’initiative de la COI de l’UNESCO et de The Oceanography Society.

***

Contacts médias :




<- retour vers News single view ES
Retour en haut de la page