24.03.2017 - Natural Sciences Sector

Le Programme MAB de l'UNESCO et le Gouvernement de la Belgique lancent un nouveau projet sur l'évaluation des services écosystémiques

Les chutes du Nil Bleu à la réserve de biosphère Lac Tana Biosphere en Éthiopie

Le Programme MAB de l'UNESCO et le Service public de programmation Politique Scientifique belge (BELSPO) ont lancé un projet de recherche sur l'évaluation économique des services écosystémiques dans les réserves de biosphère africaines (EVAMAB). Une première rencontre avec des représentants du gouvernement belge, du Secrétariat du MAB et de l'équipe de recherche EVAMAB s'est tenue au Siège de l'UNESCO à Paris le 9 mars 2017.

L'EVAMAB a été sélectionné à la suite d'un appel à propositions lancé en 2016 par BELSPO et le Secrétariat du MAB, en réponse aux questions identifiées par AfriMAB (réseau régional du MAB pour l'Afrique), en particulier le manque de données sur les services écosystémiques et la nécessité des méthodologies pratiques et faciles à utiliser.

L'objectif général de ce projet de 30 mois (de mars 2017 à  mi-2019) est d'évaluer la valeur économique des services écosystémiques et, plus spécifiquement, de tester et d'adapter les outils d'évaluation rapide et de formuler l'engagement pertinent des parties prenantes et les conseils stratégiques pour les gestionnaires et décideurs des réserves de biosphère. Le projet sera mis en œuvre dans quatre réserves de biosphère africaines : Pendjari au Bénin, Lac Tana en Éthiopie, Mount Elgon en Ouganda et Lac Manyara en Tanzanie.

 

Ce projet est financé dans le cadre d'un mémorandum d'accord entre BELSPO et l'UNESCO pour soutenir la mise en œuvre du Programme MAB en Afrique, y compris les activités de recherches dans les réserves de biosphère.




<- retour vers News single view ES
Retour en haut de la page
t3test.com