Programme international de géosciences et des géoparcs (PIGG)

© Jon Paul Llordés
Basque Coast UNESCO Global Geopark, Spain

Les sciences de la Terre nous fournissent des connaissances précieuses sur la Terre, grâce à son système solaire et ses 4,6 milliards d’histoire. Ces connaissances sont essentielles pour répondre aux défis actuels de la société humaine, tels que la préserver les ressources de la Terre pour les générations futures, atténuer les effets du réchauffement et réduire les risques liés aux catastrophes naturelles.

L’UNESCO est la seule organisation des Nations Unies qui grâce à son Programme international pour les géosciences et les géoparcs (PIGG) a pour mandat de soutenir la recherche et les capacités en sciences de la Terre.

Le Programme international pour les géosciences et les géoparcs (PIGG) repose sur deux piliers :

1. Le Programme international de géosciences (PICG), qui depuis 1972, exploite les connaissances intellectuelles de géoscientifiques au niveau mondial afin de dresser les fondations pour l’avenir de notre planète, en se concentrant sur l’extraction responsable et environnementale des ressources, la résilience et la préparation aux aléas naturels, ainsi que la capacité d’adaptation aux catastrophes naturelles relatives au changement climatique.

2. Les géoparcs mondiaux UNESCO (UGGp) sont des « laboratoires » pour le développement durable. Ils promeuvent la reconnaissance et la gestion du patrimoine de la Terre, ainsi que la développement durable des communautés locales. En décembre 2018, il y avait 140 Géoparcs mondiaux UNESCO dans 38 États membres, couvrant ainsi une superficie totale de 250 000 km².

Le programme international pour les géosciences et les géoparcs de l'UNESCO (PIGG) a été mis en œuvre grâce à la volonté des Etats membres et dans le cadre de deux projets de coopération, l’un avec l'Union internationale des sciences géologiques (UISG) et l’autre avec le Réseau mondial des géoparcs (GGN). Les Conseils du PICG et de l'UGGp coordonnent leurs travaux par le biais d'un secrétariat UNESCO et par des réunions de coordination conjointes de leurs bureaux respectifs, qui se réunissent selon les besoins. Les Présidents des deux conseils respectifs co-président le PIGG.

Plus d'informations

Retour en haut de la page