Eaux souterraines

Le volet « Eaux souterraines » vient compléter le volet « Géorisques » de l’IGOS et portera sur les aquifères transfrontières. Les membres du programme GARS dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord ont considéré cette question comme un domaine de recherche important. La création par l’Agence spatiale européenne du programme TIGER sur l’eau en Afrique vient renforcer l’impulsion donnée à ces recherches. Le programme collabore avec les divisions des sciences de l’eau et des sciences de la terre de l’UNESCO dans le cadre du Partenariat international d’hydrologie spatiale. Bien que le programme TIGER englobe de nombreux aspects de l’hydrologie africaine au-delà du champ d’action du GARS, il renforce la nécessité de conduire des recherches sur les problématiques liées aux aquifères souterrains et transfrontières.

Le volet « Eaux souterraines » est à un stade de développement précoce. Un groupe de travail du GARS sera mis en place en relation avec le volet de l’IGOS sur les observations mondiales intégrées du cycle de l’eau (IGWCO). Un débat  préliminaire  sur la façon de mettre en œuvre l’initiative concernant les eaux souterraines s’est tenu en mars 2006 lors de la seconde réunion de planification du volet sur l’IGWCO au Siège de l’UNESCO à Paris. Des scientifiques participant à des initiatives relatives aux eaux souterraines en Afrique de l’Ouest, en Afrique australe et au Moyen-Orient y ont assisté.

Retour en haut de la page