Stratégie mondiale intégrée d'observation : Géorisques

La Stratégie mondiale intégrée d’observation (IGOS) a pour but de fournir un cadre global visant à harmoniser les intérêts communs des principaux systèmes spatiaux et in situ d’observation mondiale de la Terre. Elle est conçue comme une stratégie globale d’observation du climat et de l’atmosphère, des océans et des côtes, de la surface terrestre et des profondeurs de la Terre. L’IGOS s’efforce de tirer parti des stratégies définies pour les programmes internationaux d’observation mondiale déjà existants, ainsi que des résultats acquis. Elle cherche à améliorer les capacités d’observation et à fournir des observations de manière rentable et dans les délais appropriés. Des efforts supplémentaires seront déployés dans les domaines où il n’existe actuellement ni structures ni mécanismes internationaux satisfaisants.

Le volet « Géorisques » de l’IGOS est une initiative conjointe de l’UNESCO et de deux autres membres de l’IGOS, le Comité mondial d'observation de la Terre par satellite (CEOS) et le Conseil international pour la science (ICSU). Le volet entend répondre aux besoins en informations scientifiques et opérationnelles pour la prévision et la surveillance des risques géophysiques, à savoir les séismes, les tsunamis, les éruptions volcaniques et les mouvements de terrain.

Le rapport 2004 du volet « Géorisques » de l’IGOS a identifié cinq objectifs.

Renforcement des capacités relatives à la consolidation de la communauté mondiale de scientifiques et d’acteurs opérationnels dans le domaine des géorisques et à la sensibilisation en vue de favoriser la participation des professionnels des géorisques dans les pays en développement.

  • Observations et systèmes clés relatifs aux technologies actuelles et futures de mesure in situ et par satellite.
  • Modélisation et intégration relatives aux systèmes (méthodes, logiciels) utilisés pour intégrer des données de mesure de différents types et entreprendre la modélisation des phénomènes à l’origine des géorisques.
  • Infrastructures (bases de données) et accès des professionnels des géorisques (scientifiques et opérationnels) aux observations et aux outils (modélisation et intégration).
  • Corpus scientifique relatif à la connaissance scientifique fondamentale des phénomènes à l’origine des géorisques.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site Web de l’IGOS.

Retour en haut de la page