Cartographie des risques volcaniques

Le volet « Cartographie des risques volcaniques » (1995-2001) a conçu une méthode de cartographie des risques volcaniques exploitant des données optiques, thermiques et Radar à synthèse d’ouverture (RSO) en combinaison avec la technologie de Système d’information géographique (SIG). Dans le cadre du programme GARS-Asie, des cartes ont été produites pour quatre volcans aux Philippines – Bulusan, Mayon, Pinatubo et Taal. Les recherches se sont concentrées sur le volcan Pinatubo suite à son éruption en 1991, qui avait accentué le souci général d’améliorer la cartographie des risques géologiques et des lahars (coulées de boue).

Les lahars sont des coulées puissantes, capables de déplacer de grandes quantités de matières sur de longues distances en peu de temps, détruisant quasiment tout sur leur passage. Un lahar entraîne généralement un dépôt de sédiments pouvant aller de quelques mètres à quelques centaines de mètres d’épaisseur. Le volet « Cartographie des risques volcaniques » a identifié les précédents lahars afin d’évaluer le risque qu’il s’en produise de nouveaux sur le volcan.

Méthode

Les caractéristiques physiques de chaque volcan ont été mesurées. Les données ont été compilées dans une base de données de référence détaillée sur les caractéristiques des volcans, décrivant leur structure, leurs zones de failles actives, leur morphologie, leurs voies de ruissellement et l’étendue des principaux dépôts volcaniques et volcanoclastiques. La base de données a ensuite été utilisée pour des recherches spécifiques sur les études de zonage des risques au Bulusan, une étude des flancs de l’édifice volcanique exposés à un risque d’effondrement sectoriel au Mayon, la répartition des différentes générations de dépôts de lahars dans les cônes de déjection au Pinatubo, une étude de la déformation du sol au moyen de données RSO et une étude des anomalies thermiques au moyen de données recueillies par télédétection aérienne au Taal.

Collaboration

Retour en haut de la page