Programme international de géosciences

© G. Lansard
Cheran River, France

Mieux comprendre la Terre est essentiel pour la diversité de la vie et l'avenir de la société humaine.

L’UNESCO est la seule organisation des Nations Unies, qui grâce au Programme international de géosciences, a pour mandat de soutenir la recherche et le renforcement des capacités en géologie et géophysique.

Le Programme international de géosciences (PICG) au sein de l’UNESCO sert de pôle de connaissances afin de faciliter la coopération scientifique internationale dans le domaine des géosciences. La mission du PICG consiste notamment à promouvoir l'utilisation durable des ressources naturelles, à faire progresser les nouvelles initiatives liées à la géo-diversité et au géo-patrimoine et à atténuer des risques liés aux géorisques.

Depuis 1972, le Programme international de géosciences (PICG) s’est associé avec l’Union internationale des sciences géologiques (UISG) pour réunir des milliers de géologues à travers le monde entier et leur permettre de bénéficier de l’esprit de coopération sous l’égide de l’UNESCO.

En 2018, le PICG a accueilli un nouveau partenaire, la Société de développement de la province de Jeju (JPDC) de la République de Corée. Dans le cadre de la nouvelle convention de partenariat intitulée «La géoscience au service de la société : JPDC soutient le Programme international pour les géosciences et les géoparcs», JPDC soutient les projets du PICG et les Géoparcs mondiaux UNESCO.

Le PICG encourage les projets de collaboration mettant particulièrement l'accent sur la plus-value apportée à la société, le renforcement des capacités, l'avancement et le partage des connaissances entre scientifiques, en mettant l'accent sur la coopération Nord-Sud et Sud-Sud. Le PICG permet de financer des projets innovants grâce à des sources financières provenant de l’UNESCO, de l’UISG et de partenaires externes. Les projets du PICG concernent essentiellement les géosciences sur des problèmes mondiaux relevant de cinq thèmes:

  • Ressources de la terre
  • Changement global
  • Géorisques
  • Hydrogéologie
  • Géodynamique

Chaque projet a une durée de vie moyenne de cinq ans, ils sont évalués chaque année en février dans le cadre d’un processus d’évaluation rigoureux mené par le Conseil du PICG, après avoir reçu les rapports d’évaluation des membres du Conseil scientifique.

Retour en haut de la page