GÉOPARC MONDIAL UNESCO KEKETUOHAI (Chine)

Le Yosémite de Chine

©Géoparc mondial UNESCO Keketuohai, Chine


Célébrons le patrimoine de la Terre

Le Géoparc mondial UNESCO Keketuohai se trouve dans la région autonome de Xinjiang Uygur, en Chine, dans la zone intérieure de l'Asie centrale. Le Géoparc se situe dans la partie centrale des montagnes d’Altaï. L’altitude s’élève entre 1072 et 3234 m et il y a de nombreuses vallées encaissées. Le Géoparc mondial UNESCO est situé à une altitude relativement élevée dans une région intérieure et loin de l'océan, et se caractérise par un climat continental tempéré et aride, froid en hiver et frais en été.

Situé sur la pente sud des montagnes de l'Altaï, le Géoparc mondial UNESCO Keketuohai joue un rôle important dans la compréhension de l'évolution géologique de la région, notamment concernant la ceinture orogénique de l’Altaï et l'intrusion de magma. Dans le Géoparc mondial UNESCO, on peut admirer le paysage géomorphologique de granite de l’Altaï, raison pour laquelle la région est surnommée le Yosemite de la Chine. Les gisements de granit pegmatite No. 3 et de minéraux de métaux rares de Keketuohai, sont considérés d’importance mondiale. Ces merveilles naturelles sont des ressources géologiques non renouvelables formées et développées via divers facteurs dynamiques et des conditions favorables particulières durant la longue histoire géologique. Ils ont une valeur scientifique importante pour la recherche géomorphologique, sismologique et minéralogique.

Il y a différents types de végétaux, comprenant des forêts de conifères, de vastes forêts de feuillus, des champs, de la végétation alpine, des plantes hygrophiles, des marécages et des arbustes. On trouve plus de 1 400 types de plantes sur le territoire. Le Géoparc mondial UNESCO présente également une faune importante avec par exemple des panthères des neiges.

©Géoparc mondial UNESCO Keketuohai, Chine


Soutenons les communautés locales

Le Géoparc mondial UNESCO Keketuohai était le territoire des Xiongnu sous la dynastie des Han, territoire par la suite annexé par les Turcs occidentaux sous les dynasties Sui et Tang; la région connut la querelle des rois de Mongolie durant la dynastie Yuan, fut le pâturage d'Oriad sous la dynastie Ming et gouverné par le grand Ministre consultant de Khovd dans la dynastie Qing. Il y a un certain nombre de bâtiments de style architectural russe dans la ville de Keketuohai, qui a la réputation d'être une ville historique et culturelle célèbre.

Les habitants sont majoritairement des Kazakhs, peuple ayant une culture unique. Nous pouvons dénombrer 168 types de patrimoine culturel immatériel à Fuyun, reflétant la manière de vivre de la population de Fuyun et la tradition kazakhe. Il y a également de nombreux sites culturels préservés, comme les peintures rupestres Kazakh, les tombes, les statues de pierre, les peintures rupestres Botamaoyin, etc. Les peintures rupestres Botamaoyin ont au moins 3 000 ans. Le patrimoine immatériel et les paysages culturels se complètent et reflètent ainsi la riche histoire de la période de Fuyun et démontre une vie harmonieuse entre les personnes de toutes nationalités.

Les Kazakhes sont un peuple nomade depuis longtemps et transmettent leurs élevages d'une génération à l'autre. Ils vivent là où il y a de l'eau et de l'herbe et sont surnommés le « Peuple à cheval ». A Keketuohai, des activités culturelles et sportives, telles que l'équitation, des jeux de chant et d’instrument local et la chasse aux moutons, font partie intégrante de la culture traditionnelle.

Les agriculteurs locaux cultivent principalement du blé, du maïs, des haricots, etc. Les principales industries sont l'exploitation minière ou l'industrie de l'énergie électrique, etc. Ces dernières années, avec l’élaboration et le développement du Géoparc mondial UNESCO Keketuohai, les résidents locaux du Géoparc assurent également des services de restauration, d'hébergement et autres services d'accueil pour les touristes ou encore la vente de produits locaux. Par conséquent, le revenu du ménage a augmenté de façon significative.

Aujourd’hui, une vulgarisation de la science a été mise en place au sein du Géoparc mondial UNESCO, comme par exemple un centre pour les touristes ou le musée du Géoparc.


Retour en haut de la page