GÉOPARC MONDIAL UNESCO CAUSSES DU QUERCY (France)

Si les pierres pouvaient parler…

©Géoparc mondial UNESCO Causses du Quercy, France / Jérôme Morel


Célébrons le patrimoine de la Terre

Le Géoparc mondial UNESCO Causses du Quercy se trouve dans le sud-ouest de la France, au nord de l’Occitanie et de la région des Pyrénées. Le plateau calcaire du Quercy, surnommé Causses, se démarque des basses plaines du bassin Aquitain, qui le délimite au sud et à l'ouest (moyenne de 135 m d'altitude), et de la zone montagneuse du Massif Central située au nord et à l'est (moyenne de 700 m au-dessus du niveau de la mer, 1 885 m).

Un Causse est formé par les roches carbonatées du Jurassiques qui ont été sédimentées lors de l'ouverture de l'océan Atlantique et est le résultat d'une intense activité karstique polyphasée qui a commencée il y a 70 millions d'années. Résultant de circonstances géologiques uniques, les « phosphatières » du Quercy forment un gisement fossilifère exceptionnel. Ces anciennes grottes de phosphorite ont été sculptées au cours d'une première période karstique, puis clos par de l'argile riche en phosphates contenant des milliers de fossiles dans des conditions parfaites de conservation. Le paléokarst de Quercy est la séquence chronologique la plus longue actuellement connue dans le monde dans un environnement continental et a permis le relevé des conditions climatiques et environnementales de l'évolution de la vie (référence européenne pour les périodes Eocène et Oligocène supérieures). Il y a 3,5 millions d'années, la reprise de l'activité karstique a permis le développement de paysages karstiques typiques comme les trous d'hirondelle, les résurgences, les grottes, les gouffres et les dolines. Elle a ainsi fait de cette zone un véritable « laboratoire d'évolution naturelle » d'importance internationale.

Chacun des 48 géosites accessibles par les visiteurs raconte une part de l’histoire géologique locale et la relation étroite qui existe entre les humains et la géologie de leur territoire. Quatre catégories décrivent l’intérêt géologique de chacun des géosites: le paléokarst, l’utilisation du karst par les humains, le karst naturel et l’histoire de la géologie du territoire. Par ailleurs, 110 autres géosites sont exclusivement dédiés à la recherche.

©Géoparc mondial UNESCO Causses du Quercy, France / Jérôme Morel


Soutenons les communautés locales

Le Géoparc mondial UNESCO Causses du Quercy est ainsi nommé à la fois pour sa géologie (le Causses), mais aussi pour son histoire (le territoire du Quercy des Cadurques). Avec une population totale de 30 967 habitants, la zone a une densité faible, mais homogène de 17 habitants au km2. 

Ce qui est frappant, c'est l'omniprésence de la pierre calcaire comme une ressource majeure : chaque maison, chaque muret, chaque abri est une preuve de ce lien entre les humains et la pierre. Plus généralement, c'est la façon dont les gens savaient comment exploiter le karst, parti intégrante de l'identité du territoire, « l'identité caussenard ».

A travers les âges – les plus vieux vestiges datent de 400 000 années – la population s’est efforcées d’utiliser les ressources disponibles du karst. Celles-ci comprenaient des cavités pour piéger des animaux, des grottes d’habitation ou de décoration grâce aux pigments disponibles localement, des calcaires pour des tombes mégalithiques, des maisons, des abris, des murets, etc., ainsi que des fissures phosphatiques du karst pour l'exploitation. Dans le même temps, les humains ont développé des solutions pour sa survie comme découpage des bassins capables de retenir l'eau dans le calcaire, et le dégagement des pierres des dolines et des vallées sèches. Ces arrangements anthropiques sont de véritables trésors qui montrent comment la population s’est adaptée à son environnement géologique qui a littéralement façonné le paysage du Causse.

Le territoire du Géoparc mondial UNESCO Causse du Quercy est une zone rurale. Son économie est basée majoritairement sur l’agriculture, l’artisanat et le tourisme. Le Géoparc cherche à développer un tourisme bénéfique à la totalité son territoire. Le Géoparc a également choisi de favoriser un tourisme familial et pousse ses partenaires à proposer des offres particulières pour les familles avec enfants.

Tel un véritable « musée en plein air », le Géoparc mondial UNESCO souhaite accentuer in situ l'offre géotouristique. Ces actions complètent l'éventail déjà considérable de parcours de découverte qui relient de nombreux géosites et sites variés: itinéraires pédestres (33 jours ou demi-journées, 3 jours de marche entre Rocamadour et Padirac, Saint Jacques de Compostelle et les itinéraires longue distance / sentier de GR), VTT (11 itinéraires), équitation, canoë (rivières Lot et Célé) et spéléologie souterraine.

Depuis 2009, le programme nommé « Graines des paléontologues : participation de vos élèves à une étude paléontologique dans les grottes de phosphorite du Quercy » a été renouvelé chaque année en partenariat avec le Ministère de l'Education nationale. Les élèves de 5e (12-13 ans) et de 2nd (15-16 ans) ont participé à cette activité, dans 34 écoles de Toulouse, Bordeaux et Paris.


Retour en haut de la page