Science et recherche au service de la gestion et des politiques de la biodiversité

L’UNESCO, par le biais du programme MAB accompagne la recherche sur la biodiversité, au cœur des écosystèmes ou depuis l’espace, grâce aux technologies spatiales, pour surveiller les réserves de biosphères. La biosphère est étudiée par une approche intégrée qui prend en compte, non seulement les paramètres écologiques, mais aussi les facteurs sociaux, économiques et culturels.

La majorité du programme de recherche et de surveillance sur la biodiversité est géré par des Réseaux MAB pour les écosystèmes.

Le projet GLOCHAMORE (sur le changement global et les régions de montagne) et le projet SUMAMAD (sur la gestion durable des terres arides marginales) comptent parmi les principaux projets de recherche scientifique au sein du MAB.

Le programme MAB participe également à un grand nombre de projets internationaux dont le GRASP (projet de survie des grands singes) et le DIVERSITAS (Programme international de recherche scientifique sur la biodiversité).

Le réseau mondial des réserves de biosphères permet de développer et tester de nouvelles approches pour une gestion durable de la biodiversité. Les réserves sont notamment utilisées comme sites d’apprentissage où la conservation de la biosphère est intimement liée au développement économique et social.

L’approche interdisciplinaire du MAB participe également à une meilleure compréhension et au renforcement des liens vitaux entre la biodiversité biologique et culturelle pour le développement durable. Le MAB encourage par ailleurs une meilleure intégration de l’information scientifique dans la prise de décision politique.

Retour en haut de la page