Archipel de la Guadeloupe

©Wikimedia Commons/ LPLT
Archipel de la Guadeloupe Biosphere Reserve, France

Située sur l’île de la Guadeloupe dans la mer des Caraïbes, cette réserve de biosphère comprend deux sites géographiquement séparés. La Basse-Terre se compose d’une forêt tropicale localisée à l’ouest de l’île et dominée par le volcan toujours actif de La Soufrière (1 467 mètres au-dessus du niveau de la mer). La forêt tropicale, totalement inhabitée, est le refuge de plus de 300 espèces d’arbres et d’arbustes et ce malgré la présence de l’homme qui, pendant des siècles, a décimé de nombreuses espèces.

Date de désignation: 1992
Autorités administratives:
Surface: 118,954 ha
Zone(s) centrale(s): 22,144 ha
Zone(s) tampon(s): 30,394 ha
Zone(s) de transition: 66,416 ha

Localisation

Point central: 16º 8' 24"N - 61º 22' 48"E

Caractéristiques écologiques

©Wikimedia Commons/Patrice78500
Archipel de la Guadeloupe Biosphere Reserve, France

Grand-Cul-de-Sac, une vaste baie de 15 000 hectares entre Basse-Terre et Grande-Terre contient des récifs coralliens, des vasières, des algueraies et forêts de mangroves, ainsi que des marais d’eaux douce. Au sein du lagon, des « prairies » sous-marines fournissent un abri aux tortues et sont remplies de poissons. Éponges géantes, coraux mous et oursins sont abondants. La mangrove abrite beaucoup d’espèces d’oiseaux sédentaires et migratoires (pélicans, sternes, poules d’eau, canards, hérons et martin-pêcheur.) Certaines parties de la réserve de biosphère comprennent aussi un site Ramsar, désigné en 1993. Les zones de transition de la réserve incluent de nombreuses petites villes et villages avec beaucoup d’établissements touristiques.

Caractéristiques socio-économiques

©Wikimedia Commons/Patrice78500
Archipel de la Guadeloupe Biosphere Reserve, France

On dénombre 225 500 habitants qui vivent au sein de la réserve de biosphère de manière permanente, et environ 20 000 visiteurs par an dans les zones marines de la réserve seulement (2000). Les menaces principales de la réserve de biosphère sont les ouragans, le tourisme, les ancrages sur les récifs coralliens, la déforestation et la pollution aquatique. Un plan de gestion a été mis en place en 1998 avec pour objectifs de maintenir la biodiversité et de la bonne qualité de l’eau.


 

 

> Back to Biosphere Reserves in France

                                                                                    Last updated: February 2015

Retour en haut de la page