Conseil international de coordination du Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB)

Le principal Organe directeur du MAB, le Conseil international de coordination du programme MAB, généralement appelé, le Conseil du MAB ou le CIC est composé de 34 États membres élus par la Conférence générale biennale de l'UNESCO. Entre les sessions, l'autorité du CIC est déléguée à son Bureau, dont les membres sont désignés par chacune des régions géopolitiques de l'UNESCO.
A chaque session ordinaire de la Conférence générale de l'UNESCO, normalement organisée tous les deux ans, la moitié des membres du Conseil finissent leur mandat et de nouveaux membres du Conseil sont élus. Les membres sortants sont remplacés par des membres appartenant au même groupe régional. Les membres du Conseil peuvent être réélus.

Comment cela fonctionne?

Au cours des dernières années, le Conseil du MAB s'est réuni chaque année, habituellement au Siège de l'UNESCO à Paris ou dans un Etat membre du CIC MAB qui propose de l'accueillir. Bien que chaque État membre dispose d’une seule voix, il peut envoyer autant d'experts ou de conseillers qu'il souhaite aux sessions du Conseil. En outre, les États membres de l'UNESCO qui ne sont pas membres du Conseil peuvent envoyer des représentants en qualité d'observateurs. Les agences des Nations Unies telles que le PNUE, la FAO, le PNUD, l'OMM, l'OMS sont également invitées ainsi que des représentants du Conseil international pour la science (CIUS), le Conseil international des sciences sociales (CISS) et l' Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Le rôle du CIC:

  • orienter et superviser le Programme MAB ;
  • examiner les progrès accomplis dans la mise en œuvre du programme (cf. Rapport du Secrétariat et rapports des Comités nationaux du MAB) ;
  • recommander des projets de recherche aux États et faire des propositions sur l'organisation de la coopération régionale et/ou internationale ;
  • évaluer les priorités entre les projets et les activités du MAB en général;coordonner la coopération internationale des États membres participant au Programme MAB ;
  • coordonner les activités avec d'autres programmes scientifiques internationaux ;
  • consulter les organisations internationales non gouvernementales sur des questions scientifiques ou techniques.


Le CIC-MAB décide notamment de la désignation des nouvelles réserves de biosphère et approuve les recommandations sur les rapports d'examen périodique des réserves de biosphère.

Lors de ses sessions, le Conseil élit le Bureau du MAB composé d’un Président et de cinq vice-présidents, dont un occupera les fonctions de rapporteur.

Retour en haut de la page