Quels botanistes pour le 21e siècle ? : Métiers, enjeux, opportunités

22-25 septembre 2014
Salle II, Siège social de l'UNESCO, Paris, France

Sans les plantes, la Terre serait une planète sans vie

Apparue il y a 3,8 milliards d’années avec les premiers organismes chlorophylliens aquatiques, la photosynthèse est le processus vital qui a permis le peuplement de la planète. Au cours des millénaires, s’adaptant continuellement à la dynamique naturelle de leur environnement, les végétaux ont colonisé les milieux aquatiques et terrestres et ont mis en place les conditions favorables à l’apparition et au maintien de la vie animale. Les plantes sont à la base de la définition des écosystèmes terrestres.

Les plantes sont indissociables de l’Homme pour les divers services qu’elles lui fournissent. La science des végétaux, qui a été longtemps adossée à la médecine, en raison des propriétés médicinales, voire magiques des plantes, a vu son essor à partir du XVe siècle. La Botanique, en tant que science à part entière, sera favorisée par les grandes expéditions du XVIe siècle et le commerce florissant. Au XXe siècle, la Botanique se diversifie en un grand nombre de disciplines de plus en plus spécialisées allant de la physiologie, à l’écologie végétale en passant par la phytosociologie. La Botanique est devenue une science à multiples facettes dont l’objet a évolué au cours des dernières décennies grâce à l’avancée technologique et à la multiplication des domaines d’action.

Le XXe siècle a vu la disparition des écosystèmes naturels, la perte de la biodiversité au niveau mondial et la perte des savoirs traditionnels, qui tous menacent les fondements mêmes de cette science. Au début du XXIe siècle, la botanique est en profonde mutation. Les botanistes sont confrontés à un monde en mutation et doivent appliquer leurs connaissances et expertise pour répondre aux besoins réels de la société, pour relever les nouveaux défis économiques, sociaux et environnementaux et pour contribuer à la préservation de la biodiversité.

 

Objectifs de la Conférence

Cette conférence vise à bâtir une vision prospective du métier de botaniste au XXIe siècle. Espace de dialogue et d’échanges, elle contribuera à :

* Réaliser un état des lieux des problèmes et enjeux globaux, régionaux et nationaux que la botanique peut contribuer à résoudre ;

* Analyser l’état de l’art concernant l’étude et la pratique de la botanique ;

* Identifier les actions concrètes à mettre en œuvre en vue d’une réorientation de cette discipline, afin de contribuer aux innovations scientifiques et technologiques pour les générations actuelles et futures.

Elle ciblera les problématiques de la botanique tropicale et tempérée en identifiant les compétences à maintenir ou à créer ainsi que les besoins en formation. Elle permettra aussi de définir les modes d’interaction avec les autres disciplines et de réfléchir à l’amélioration de la communication avec le grand public et les décideurs.

Cette conférence réunira des participants de nombreuses régions du monde, particulièrement intéressés par le monde végétal. Les participants seront issus de milieux divers : éducatifs, scientifiques, universitaires, politiques, associatifs, communautaires ainsi que des entreprises privées et publiques et des partenaires au développement.