Faits et chiffres

Exemples du coût économique provoqué par le manque d’investissement dans l’eau

  • Au Kenya, l’impact conjugué des inondations hivernales de 1997/98 et de la sècheresse constatée entre 1998 et 2008 est estimé à 4,8 millions de dollars, soit en réalité une réduction de 16% du PIB.20 Les indices suggèrent que les inondations et les sècheresses au Kenya se traduisent par une perte annuelle directe de 22% de PIB sur une période de deux ans et demi.
  • Les inondations de l’an 2000 au Mozambique ont engendré une baisse de 23% du PIB et une augmentation de l’inflation de 44%.
  • On estime que l’incapacité à lutter contre la variabilité en Éthiopie a provoqué une baisse de 38% du PIB et on prévoit une croissance de la pauvreté de 25% sur la période 2003-2015.
  • Dans le monde entier, on a enregistré plus de 7.000 catastrophes majeures depuis 1970, provoquant des dommages matériels d’une valeur minimum de 2000 milliards de dollars et des pertes humaines d’au moins 2,5 millions de personnes.

Voir aussi: Changement climatiqueIncertitude et risqueInvestir dans les infrastructures

Retour en haut de la page