Faits et chiffres

Le montant total des prêts pour l’eau reste en dessous de 6% du total de l’aide publique au développement.

  • L’aide officielle au développement qu’allouent les pays donateurs et les donateurs multilatéraux au secteur de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement a augmenté durant les années 70 et 80, puis diminué pendant les années 90, avec moins d’aide accordée aux infrastructures de grande envergure, avant d’augmenter de nouveau en 2000.
  • Les dirigeants se sont engagés lors du sommet du G-8 de juin 2002, à Évian en France, à donner la priorité au secteur de l’eau. L’aide publique au développement a augmenté substantiellement les années suivantes. Alors que le montant consacré au secteur de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement a augmenté, l’aide aux autres secteurs est restée relativement stable. Cependant, le montant total des prêts pour l’eau est resté en dessous de 6% du total de l’aide publique au développement, et la part de l’eau dans le total des prêts a décliné.

Voir aussi: Approvisionnement en eau, assainissement et santéInvestir dans les infrastructures

Retour en haut de la page