Energie

© Christian Mehlführer
Hoover Dam, Colorado River, US by Christian Mehlführer

L’eau et l’énergie sont deux secteurs fortement interconnectés. L’eau est essentielle à la production énergétique, allant de l’hydroélectricité au refroidissement des centrales nucléaires ; et à l’inverse, l’énergie est nécessaire tout au long du système hydraulique, allant de l’approvisionnement en eau des différents usagers à la collecte et au traitement des eaux usées.

L’énergie pour l’eau 

L’irrigation agricole, les prélèvements d’eaux souterraines, l’approvisionnement en eau en zone urbaine et les systèmes d’assainissement ainsi que les transferts entre les bassins consomment beaucoup d’électricité. Améliorer l’efficacité de l’utilisation de l’eau et introduire des mesures de protection de la ressource peut donc réduire significativement la consommation d’énergie.

L’énergie peut représenter 60% à 80% des coûts de transport et de traitement de l’eau et plus de 14% du total des coûts des sociétés d’eau. 

En raison de la volatilité croissante des coûts de l’énergie, il sera important de prendre en compte la manière dont les futures évolutions des prix de l’énergie et des marchés affecteront les modèles de production et les coûts de l’eau.

L’eau pour l’énergie 

Le refroidissement dans le secteur de l’énergie constitue l’une des principales utilisations industrielles de l’eau, avec une consommation finale (évaporation) estimée à approximativement 5% des prélèvements. 

L’efficacité de l’utilisation de l’eau dans le secteur de l’énergie varie selon la technologie de production utilisée (géothermique, solaire, gazière, nucléaire, charbon, turbines à vapeur alimentées au combustible fossile). L’hydroélectricité fournit environ 20% de l’électricité mondiale et constitue toujours la source économique la plus importante d’énergie renouvelable commerciale dans le monde. Sa popularité n’a fait qu’augmenter avec le regain d’intérêt récent porté à l’énergie propre. Les enjeux émergents affecteront autant le secteur de l’eau que celui de l’énergie. L’instigateur le plus évident demeure le changement climatique. Bien que le rapport « World Energy Outlook 2007 » de l’Agence internationale de l’énergie prévoyait que les combustibles fossiles continueraient à satisfaire en majorité la demande croissante en énergie, le développement de l’hydroélectricité peut également s’intensifier dans le cadre d’un renforcement de mesures d’atténuation du changement climatique. 

Des précédents ont montré que des mesures politiques prenant en compte une analyse simultanée de l’utilisation de l’eau et de l’énergie améliorent significativement la productivité de l’utilisation de ces deux ressources. Prendre pleinement en compte des approches d’efficacité énergétique lors de processus décisionnels de politiques d’eau peut conduire à des économies d’énergie substantielles et inversement. 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Faits et chiffres extraits du WWDR3, "L'eau dans un monde qui change" (2009). Cliquez sur les liens ci-dessous pour en savoir plus!

Retour en haut de la page