Objectif - cible 2.4.5 : Comptabilité verte et amélioration des données : des outils critiques pour une prise de décision éclairée et une croissance durable

13 mars, 8h30-10h30

Cette session, coordonnée par le Programme mondial des Nations Unies pour l’évaluation des ressources en eau (WWAP), se basera sur la notion actuelle de « données pour une prise de décision éclairée » afin de défendre les « données pour le développement durable ». Elle mettra en relief les activités d’organisations importantes, notamment de l’Agence européenne pour l’environnement et de la Division de la statistique des Nations Unies, en matière d’amélioration du Système de comptabilité économique et environnementale de l’eau (SEEAW) en se fondant sur l’expérience de plusieurs pays (Chine, Mexique et Pays-Bas). La session mettra l’accent sur des messages à visée politique en faveur du développement durable.

Condition de succès CS3.6 : Créer des conditions favorables

13 mars, 14h30-16h30

Les données et principes scientifiques et sociaux doivent éclairer les prises de décision liées à l’eau aux niveaux local, national, transfrontalier et régional. Au niveau mondial, quelques programmes ont été mis en place afin de mesurer, collecter, traiter, analyser et partager les types de données nécessaires à la prise de décision. En effet, il faut collecter, valider et partager des informations essentielles d’ordre qualitatif et quantitatif, en particulier en termes de ressources, d’accès, de traitement, de coopération, de régulation, de performance, d’écosystèmes liés, d’empreintes, de flux financiers et d’évaluation des risques. Par conséquent, il est nécessaire de développer à cet effet des solutions appropriées et efficaces permettant de répondre aux besoins d’informations mondiales / locales dans le secteur de l’eau. Cette session prendra la forme d’un débat animé par des  détenteurs / producteurs de données et des décideurs politiques afin de développer un consensus concernant les besoins et disponibilités actuels ainsi que les besoins et les disponibilités éventuelles / obligatoires à long terme en vue de développer un mécanisme mondial visant à mesurer, surveiller et partager les données scientifiques et sociales.

Objectif - cible 3.3.3 : Une Vision globale de l’eau fondée des scénarios

13 mars, 14h30-16h30

La première Vision globale de l’eau avait été publiée en 2000 à l’occasion du 2e Forum mondial de l’eau. Le monde a cependant changé de manière impressionnante depuis l’an 2000 : la connectivité et le changement environnemental mondial, les changements économiques associés à la mondialisation ainsi que les changements géopolitiques dus à l’émergence de nouveaux centres de pouvoir figurent parmi les exemples les plus visibles. La demande en eau a aussi progressé de manière spectaculaire en raison des économies en croissance et de la démographie galopante, exerçant tout deux une pression accrue sur des ressources en eau déjà limitées. Le 6e Forum mondial de l’eau (WWF-6) vise à rassembler à Marseille un consortium d’institutions travaillant sur la préparation de la deuxième édition de la Vision globale de l’eau fondée sur des scénarios, la cité phocéenne se voulant être un aimant et un stimulateur pour ce projet de scénario. Autre objectif d’importance, il est attendu que les sessions du WWF-6 amélioreront la compréhension et l’appréciation de la pertinence et de l’autorité des aperçus mais aussi de leurs limites.

Priorités d’action PFA 2.1 Eaux souterraines : Pouvons-nous mettre « intégrée » dans la Gestion intégrée des ressources en eau ?

13 mars, 5:00-7:00 pm

Cette session abordera : 1) Le rôle des eaux souterraines dans le contexte de la GIRE, y compris des études de cas ;  2) Le rôle des eaux souterraines non renouvelables dans la satisfaction des besoins mondiaux en eau douce et la manière d’optimiser leur gestion ; et 3) Les modèles de gouvernance et de gestion des ressources en eaux souterraines renouvelables et non renouvelables. La présentation de la publication conjointe du WWAP et de l’UNESCO-PHI « Eaux souterraines et changement mondial : tendances, opportunités et enjeux » viendra conclure cette session. La date de publication du rapport coïncide parfaitement avec le sujet central de la session : les eaux souterraines et la GIRE. La publication présente l’évolution des connaissances en matière d’eaux souterraines mondiales, de tendances de leur exploitation et de leur utilisation, d’évolutions des opinions concernant les eaux souterraines et de leur gestion ainsi que d’aspects internationaux ayant trait à la ressource. Ceci permettra d’engager le débat sur ces aspects qui méritent d’être pris en compte dans l’ordre du jour international de l’eau, mais aussi de prendre en considération leur ordre de grandeur et leur répartition géographique ainsi que les problèmes rencontrés et les opportunités à saisir. Cet événement permettra aussi d’approfondir les connaissances concernant les meilleures manières de protéger et d’utiliser cette ressource, en particulier en termes de mesures d’atténuation et de problèmes provoqués par la variabilité climatique et les pressions extrêmes, ainsi que de sensibiliser davantage à ces questions.

Retour en haut de la page