WWDR2: "L’eau, une responsabilité partagée"

WWDR2 cover

 

 

 

 

 

* Les liens suivants sont des marque-pages dans le rapport intégral en anglais  [PDF - 16.12 MB]

Pages de début 
Avant-propos : Kofi Annan, Secrétaire général des Nations Unies
Prologue : Koïchiro Matsuura, Directeur général de l'UNESCO
Préface : Gordon Young, Coordinateur du Programme mondial pour l'évaluation des ressources en eau
Remerciements 

Section 1 : DES CONTEXTES CHANGEANTS 

Dans des contextes qui changent souvent rapidement et où les ressources disponibles peuvent varier de façon importante en fonction des saisons et des régions, les pressions et la complexité des problèmes auxquels sont confrontés les responsables de la gestion des ressources en eau sont considérables. Cette section permet de se faire une idée générale de la situation et des techniques de plus en plus sophistiquées qu'il est nécessaire d'utiliser pour assurer la gestion équitable de l'une des ressources parmi les plus précieuses de la planète.

CHAPITRE 1 : Vivre dans un monde en pleine évolution

Soulignant le rôle central que l'utilisation et la distribution des ressources en eau peuvent jouer pour atténuer la pauvreté et stimuler le développement socio-économique, ce chapitre étudie de quelles façons les évolutions technologiques et démographiques, la mondialisation et le commerce, la variabilité du climat, le VIH/SIDA, la guerre, etc. ont un impact sur les ressources en eau et sont affectés par celles-ci. Les grands principes de la gestion, de la durabilité et du partage équitable des ressources en eau sont présentés, de même que le rôle clé que jouent les nombreuses activités exercées par le système des Nations Unies dans le secteur de l'eau.

CHAPITRE 2 : Les défis de la gouvernance
Par le PNUD, avec le FIDA

La crise de l'eau résultant en grande Partie d'un problème de gouvernance, ce chapitre identifie quelques-uns des principaux obstacles à une gestion rationnelle et durable des ressources en eau : la fragmentation du secteur, la pauvreté, la corruption, la stagnation des budgets, la baisse de l'aide au développement et de l'investissement dans le secteur de l'eau, l'inadéquation des institutions et la participation limitée des Parties prenantes. Alors que les progrès en matière de réforme de la gouvernance de l'eau restent lents, ce chapitre fournit des recommandations visant à équilibrer les dimensions sociales, économiques, politiques et environnementales de la ressource.

CHAPITRE 3 : L'eau et les établissements humains dans un monde qui s'urbanise
Par l'UN-HABITAT

L'accroissement démographique crée d'énormes problèmes dans le monde entier. Dans le domaine de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement, l'augmentation des besoins, notamment dans les villes des pays à bas revenu et à revenu intermédiaire, est confrontée à la concurrence accrue que leur imposent les autres secteurs. L'augmentation des revenus dans les autres segments de la population mondiale stimule la demande en produits manufacturés ainsi qu'en services et agréments procurés par l'environnement, qui sont autant d'utilisateurs de la ressource. Ce chapitre souligne l'ampleur des défis à relever dans les villes en matière de ressources en eau, et rappelle que près d'un tiers des citadins de la planète vivent dans des taudis.

Section 2 : L'ÉVOLUTION DES SYSTÈMES NATURELS

Cette section étudie l'état des ressources en eau et des écosystèmes, puis explore les techniques et approches actuelles de la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE).

CHAPITRE 4 : L'état de la ressource
Par l'UNESCO & l'OMM avec l'AIEA

Ce chapitre examine les principaux composants du cycle de l'eau et procède à une présentation de la répartition géographique de l'ensemble des ressources en eau de la planète, de leur variabilité, des impacts du changement climatique et des défis associés à l'évaluation de ces ressources.

CHAPITRE 5 : Les écosystèmes côtiers et d'eau douce
Par le PNUE

Riches en biodiversité, les écosystèmes naturels jouent un rôle essentiel dans le cycle de l'eau et doivent être préservés. Dans plusieurs régions, les écosystèmes d'eau douce subissent un certain nombre de pressions qui accélèrent leur détérioration, affectent les moyens de subsistance, le bien-être des populations et le développement. Pour inverser cette tendance, la protection des écosystèmes et de la biodiversité doit devenir l'une des composantes fondamentales de la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE).

Section 3 : LES DÉFIS DU BIEN-ÊTRE HUMAIN ET DE DÉVELOPPEMENT

L'approvisionnement en eau de boisson appropriée n'est que l'un des aspects du rôle joué par l'eau pour satisfaire aux besoins humains fondamentaux et contribuer au développement. Nous devons examiner les situations actuelles de l'alimentation, la santé humaine, l'industrie et l'énergie, ainsi que les demandes en eau qui les concerne. La concurrence accrue entre ces demandes obligera les parties prenantes à rechercher des solutions intégrées, c'est-à-dire des quantités d'eau de qualité appropriée suffisamment importantes pour que chacun de ces besoins soit satisfait de façon durable.

CHAPITRE 6 : Protéger et promouvoir la santé humaine
Par l'OMS & UNICEF

L'état de la santé humaine est inextricablement lié à un ensemble de conditions propres aux ressources en eau : la potabilité de l'eau, l'adéquation des systèmes d'assainissement, le recul des maladies liées à l'eau et la salubrité des écosystèmes d'eau douce. Pour que des progrès soient réalisés sur la voie des OMD relatifs à la santé humaine, il est urgent que soit améliorée la gestion des utilisations de l'eau et de l'assainissement.

CHAPITRE 7 : De l'eau pour l'alimentation, l'agriculture et les moyens de subsistance ruraux
Par la FAO & le FIDA

La demande quotidienne en alimentation n'est évidemment pas négociable. Le secteur de l'agriculture, qui est le premier consommateur d'eau douce, est confronté à un défi particulièrement difficile à relever : il doit fournir davantage de produits de meilleure qualité tout en prélevant moins d'eau par unité de production et participer ainsi à la protection des écosystèmes aquatiques dont dépend notre survie. Une meilleure gestion permet de stabiliser et d'accroître la production, et donc d'améliorer le niveau de vie et de réduire la vulnérabilité des populations rurales. Ce chapitre examine les défis consistant à nourrir une population en augmentation constante et à équilibrer ses besoins en eau avec ceux des autres utilisateurs tout en contribuant au développement durable des zones rurales.

CHAPITRE 8 : L'eau et l'industrie
Par l'ONUDI

En dépit des besoins de l'industrie en eau propre, la pollution qu'elle provoque dégrade et détruit les écosystèmes d'eau douce, et compromet la sécurité de l'eau tant pour les particuliers que pour les industries. Ce chapitre s'intéresse à l'impact de l'industrie sur l'eau et l'environnement par le biais de ses prélèvements d'eau propre et de ses rejets d'eaux usées et analyse un vaste ensemble de réglementations et d'initiatives qui pourrait améliorer la productivité des ressources en eau, la rentabilité des industries et la protection de l'environnement.

CHAPITRE 9 : L'eau et l'énergie
Par l'ONUDI

Pour être durable, le développement économique a besoin d'un approvisionnement en énergie approprié et régulier. L'évolution actuelle des contextes exige de prendre en considération les stratégies visant à intégrer la production d'énergie hydraulique et d'autres formes d'énergie renouvelables afin d'améliorer la sécurité de l'énergie tout en minimisant les émissions ayant un effet sur le changement climatique. Ce chapitre souligne la nécessité d'une gestion impliquant la coopération des secteurs de l'eau et de l'énergie pour assurer un approvisionnement en énergie et en eau durable et suffisant.

Section 4 : LES RÉPONSES EN MATIÈRE DE GESTION ET D'INTENDANCE

La capacité de s'adapter et de prendre des décisions rationnelles dépend du niveau de préparation des différents acteurs et donc de la qualité des bases de connaissances. La complexité des questions liées à l'eau nécessite un cadre politique plus efficace, qui permette de développer, préserver, élargir et partager nos connaissances et utilisations des ressources en eau, et de respecter les valeurs que nous leur attribuons.

CHAPITRE 10 : Gérer les risques : pérenniser les acquis du développement
Par l'OMM, le SIPC & l'UNU

Le climat est en train de changer. En conséquence, la fréquence et l'intensité des catastrophes naturelles liées à l'eau augmentent et créent de nouveaux obstacles aux développements humain et environnemental. Adoptant une approche intégrée, ce chapitre explore quelques-unes des pratiques permettant de réduire les vulnérabilités humaines et examine les progrès récemment réalisés en matière de stratégies de réduction des risques.

CHAPITRE 11 : Le partage des ressources en eau
Par l'UNESCO

La concurrence accrue entre les utilisateurs potentiels des ressources en eau peut être source de conflits. Les dispositifs de coopération et de gouvernance partagée entre les utilisateurs doivent être renforcés de façon à ce que l'eau devienne un moteur de coopération et un outil de désamorçage des tensions politiques, tout en encourageant un développement équitable et durable.

CHAPITRE 12 : La valeur et le prix de l'eau
Par l'ONU-DAES

L'eau a de multiples valeurs qui doivent être prises en considération lors de la sélection des stratégies de gouvernance. Les techniques d'évaluation sont l'un des principaux outils des décideurs responsables de la répartition des ressources. Elles favorisent non seulement un développement social, économique et environnemental durable, mais aussi la transparence et la responsabilisation de la gouvernance. Ce chapitre examine les techniques d'évaluation économique et l'utilisation de ces outils pour élaborer les politiques de l'eau et fixer les prix des services d'eau.

CHAPITRE 13 : Approfondir les connaissances et renforcer les capacités
Par l'UNESCO

La collecte, la diffusion et l'échange des données relatives aux ressources en eau, les informations ainsi que les savoir-faire sont déséquilibrés et, dans de nombreux cas, se dégradent. Il est désormais particulièrement urgent d'améliorer l'état des connaissances relatives aux ressources en eau en créant un réseau mondial de recherche, de formation et de collecte des données efficace et en mettant en œuvre à tous les niveaux des approches plus souples, participatives et reposant sur des connaissances approfondies.

Section 5: LE PARTAGE DES RESPONSABILITÉS 

Les enseignements tirés - tant des succès que des échecs - sont des sources d'informations d'une valeur inestimable qui, s'ils sont partagés correctement, nous aideront à résoudre les problèmes liés à l'eau douce les plus urgents. Améliorer la gestion et l'intendance des ressources eau permettra de satisfaire aux besoins humains fondamentaux, réduire les vulnérabilités, faciliter et assurer l'accès à l'eau et autoriser les populations les plus démunies à gérer l'eau dont elles dépendent.

CHAPITRE 14: Case Studies: Moving Towards an Integrated Approach 

Ces 16 études de cas conduites aux quatre coins de la planète examinent les défis liés à l'eau les plus caractéristiques et fournissent de précieuses informations recueillies sur le terrain sur les différentes facettes de la crise de l'eau et sur les solutions qui peuvent être apportées en termes de gestion.

CHAPITRE 15: Conclusions et mesures recommandées 

S'inspirant des points essentiels et des principaux messages présentés dans le Rapport, ce chapitre réunit un ensemble de conclusions et de recommandations qui serviront de guide pour les mesures à prendre dans les années à venir et renforceront l'utilisation, la productivité et la gestion durable de ressources en eau qui deviennent de plus en plus rares.

Annexes

Liste des encadrés, cartes, figures et tableaux

Acronymes and unités de mesure 

Credits (cartes et photographies) 

Index 

Retour en haut de la page