Intensifier les efforts en faveur d’une pêche et une aquaculture responsables dans une économie bleue-verte

En 2009, plus de 80 % de la production halieutique mondiale était destinée à la consommation humaine et fournissait à 4,2 milliards de personnes plus de 15 % de leur apport moyen en protéines animales. La pêche et l’aquaculture ont créé des emplois à temps complet ou partiel pour environ 180 millions de personnes, offrant ainsi des moyens de subsistance à plus d’un demi-milliard de personnes !

Cette proposition vise à faire prendre davantage conscience, à tous les niveaux, de l’absolue nécessité de garantir une gestion de la pêche et un développement de l’aquaculture responsables grâce aux progrès rapides réalisés dans la mise en œuvre du Code de conduite pour une pêche responsable de la FAO et des instruments y relatifs. Pour ce faire, il est essentiel de communiquer avec d’autres secteurs et décideurs afin de s’assurer que les questions correspondantes sont inscrites à l’agenda mondial, en soulignant les principes et les avantages d’une utilisation et d’une gestion durables à long terme.

Parmi les résultats escomptés figurent l’augmentation des efforts et des ressources des institutions à tous les niveaux en vue de la réalisation des objectifs déjà convenus relatifs à la pêche, à l’aquaculture et à l’utilisation durable des ressources et des écosystèmes marins. Il s’agit entre autres des résultats des Objectifs du Millénaire pour le Développement et du Plan de mise en œuvre du Sommet mondial pour le développement durable.

La proposition complète est disponible sur la page en anglais.

Retour en haut de la page