Faits et chiffres sur l'acidification de l'océan

  • L’océan absorbe environ 26% du CO2 dégagé chaque année dans l’atmosphère du fait des activités humaines.
  • L’acidité de l’océan a augmenté de 30% depuis le début de la révolution industrielle. Cette augmentation est 100 fois plus rapide que n’importe quel autre changement d’acidité connu par les organismes marins au cours des 20 derniers millions d’année.
  • Les scénarios tendanciels d’émissions de CO2 prédisent une hausse potentielle de 150% de l’acidité de l’océan d’ici 2100.
  • Si la concentration de CO2 atmosphérique continue d’augmenter, l’océan deviendra corrosif pour la coquille de nombreux organismes marins  d’ici la fin du siècle. Nous ne savons pas comment les organismes marins s’adapteront ou même s’ils en seront capables.
  • L’acidification de l’océan peut de menacer les planctons qui constituent la base de la chaine alimentaire marine et qui sont donc nécessaires pour la survie de poisons plus gros.
  • L’acidification de l’océan peut rendre la plupart des régions de l’océan inhospitalières pour les récifs coralliens, affectant le tourisme, la sécurité alimentaire, la protection du rivage et la biodiversité.
  • L’océan absorbe quotidiennement 22 millions de tonnes de CO2 émis par les activités humaines
  • La capacité de l’océan à absorber le CO2 atmosphérique est diminuée par l’acidification, ce qui pourrait aggraver l’impact de celui-ci sur le changement climatique
  • Avec un cours du marché carbone oscillant entre US $20 et $200 par tonne de carbone, l’absorption du CO2 par l’océan représente un apport annuel de US$40 - 400 milliards, ou 0.1–1% du produit mondial brut.
  • La poursuite des recherches et de l’action collective est nécessaire pour comprendre et atténuer les impacts de l’acidification de l’océan.
  • Le Plan pour la durabilité de l'océan et des zones côtières comprends des propositions pour pour réduire les effets de l’acidification des océans et s’y adapter  



Retour en haut de la page