Le changement climatique et l’égalité des genres

© UN Photo/ Logan Abassi. Une jeune fille marche dans les rue inondées de son quartier suite à l'ouragan Sandy, Haiti (2012).

Les femmes souffrant de manière disproportionnée de la pauvreté, elles sont de fait d’autant plus vulnérables lorsque des conditions climatiques erratiques causent une augmentation des sécheresses ou des inondations dans des zones isolées ou dans des zones urbaines surpeuplées, là où la pauvreté se fait encore plus durement ressentir. Cependant, alors que la vulnérabilité des femmes au changement climatique est de mieux en mieux comprise et de plus en plus prise en considération, il convient aussi de mettre en avant le rôle crucial joué par celles-ci dans le soutien qu’elles apportent à leurs foyers et à leurs communautés et dans la mise en œuvre de mécanismes d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de ses impacts les plus néfastes. En effet, les femmes ont toujours été à l’origine de nombreuses réponses et solutions innovantes et soutenables aux défis environnementaux à travers le monde.

A retenir
  • Les femmes sont affectées différemment et plus sévèrement que les hommes par le changement climatique et ses impacts sur l’agriculture, la fréquence et la sévérité des catastrophes naturelles, etc. du fait des construits sociaux, des tâches qu’elles se voient attribuer, des discriminations dont elles souffrent et de la pauvreté ;
  • Les femmes ne sont pas seulement des victimes mais aussi des agents du changement, et possèdent des connaissances et des compétences spécifiques leur permettant de contribuer efficacement à l’adaptation au changement climatique et à son atténuation – pourtant, elles sont largement sous-représentées dans les instances de prise de décisions à tous les niveaux ;
  • L’une des clés permettant un développement inclusif et durable et, ainsi, d’atteindre les Objectifs de développement durable (ODD), est la compréhension et la prise en compte effective de la dimension de genre du changement climatique.

L’UNESCO s’engage à prendre en compte le genre dans toutes ses activités, groupes de travail, comités, programmes et projets liés à l’adaptation et à l’atténuation du changement climatique. De plus, l’UNESCO promeut la participation des femmes aux processus de haut niveau qui façonnent l’agenda du changement climatique, et favorise une meilleure compréhension et une plus grande reconnaissance des besoins et rôles spécifiques des femmes dans la lutte contre le changement climatique à tous les niveaux à travers le monde. Enfin, l’UNESCO, par le biais du Secteur des sciences exactes et naturelles, travaille à fournir des modèles et des mentors aux femmes et aux filles qui aspireraient à poursuivre une carrière scientifique, et à célébrer les contributions de femmes scientifiques talentueuses à l’avancement de la connaissance scientifique et technologique, plus particulièrement lorsque celle-ci est en rapport avec le vaste domaine de la science du climat.

Retour en haut de la page