Bourses Internationales UNESCO-L’Oréal, 2012

© Julien Chatelin / CAPA Pictures for the L’Oréal Foundation

Le programme de Bourses Internationales UNESCO-L’Oréal a été créé en 2000 afin d'encourager de jeunes scientifiques du domaine des sciences de la vie dans la poursuite de leurs recherches au niveau doctoral ou postdoctoral. Il donne l'opportunité à quinze scientifiques sélectionnées (trois de chaque région de l’UNESCO) d'être accueillies dans de prestigieuses institutions hors de leur pays d'origine. Ceci leur permet de développer des réseaux au sein de la communauté scientifique et d’acquérir une expérience qu’elles pourront ensuite partager au retour dans leur pays d’origine.

Octroyée chaque année à une ancienne Boursière Internationale UNESCO-L’Oréal depuis 2011, la bourse spéciale internationale « ... sur les traces de Marie Curie » récompense une scientifique qui, par sa carrière et par la persévérance dont elle a fait preuve au cours de la décennie précédente, incarne l’avenir de la science.

Bourse spéciale internationale « ... sur les traces de Marie Curie »

© Melanie-Jane FREY/CAPA pour L'Oréal-UNESCO

Reconnaître l’engagement et l’accomplissement à mi-carrière

Mounira Hmani-Aifa
Boursière internationale UNESCO-L'Oréal 2002
Boursière spéciale L'Oréal-UNESCO 2012
Professeur en génétique moléculaire humaine, faculté de Sciences, et chercheuse auprès du Centre de Bbotechnologie de Sfax

Lorsque Mounira Hmani-Aifa a remporté la Bourse Internationale en 2002, elle l'a mise à profit pour intégrer la Faculté de sciences médicales de Linköping, en Suède, et poursuivre des recherches postdoctorales en génétique humaine. De retour en Tunisie, elle a entamé un travail sur les origines génétiques de la surdité héréditaire, au sein du laboratoire dirigé par le professeur Hammadi Ayadi. En outre, elle a lancé, dans le cadre d'un projet de recherches suédotunisien, une nouvelle étude génétique sur la microphtalmie postérieure, un trouble héréditaire rare affectant les yeux.

Bourses internationales UNESCO-L’Oréal

Encourager les jeunes scientifiques  

Les quinze Bourses Internationales UNESCO-L’Oréal 2012 récompensent l'excellence et la viabilité des projets proposés par les boursières, ainsi que leur impact potentiel sur la vie humaine ou l'environnement. Deux des nouvelles Boursières sont originaires de pays représentés pour la première fois cette année, la Bolivie et la Namibie.

Parmi les thèmes de recherches dans les domaines de la santé, de la protection de l'environnement et des possibilités d'utilisation pharmaceutique des plantes indigènes, on retient l'émergence d'un nouveau champ d'investigation : la glycobiologie, une science qui suscite beaucoup d'espoirs dans la perspective de développer de nouveaux antibiotiques rencontrant moins de résistance.

Retour en haut de la page