Vers une politique de l'UNESCO concernant l’engagement avec les peuples autochtones

©UNESCO. G-D. Max Ooft, Autochtone Kalinga, du Suriname. Hindou Oumarou, pasteur autochtone M'bororo, du Tchad. Mechtild Rossler, directrice de la division du patrimoine et du Centre du patrimoine mondial au siège de l'UNESCO à Paris, du Secteur de la Culture. Flavia Schlegel, Sous-directrice Générale du Secteur des sciences exactes et naturelles.

L'UNESCO s'emploie à élaborer une politique concernant « l’engagement avec les peuples autochtones ». Une réunion d'information avec les délégations permanentes auprès de l'UNESCO a eu lieu le 2 février 2017 afin de préparer la discussion de la politique à la 201ème session du Conseil exécutif en avril 2017.

L'engagement pris par l'Agenda 2030 de «ne laisser personne derrière » apporte un nouvel élan afin que les priorités des peuples autochtones soient entendues. Après l'adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones par l'Assemblée Générale des Nations Unies en septembre 2007 et les lignes directrices du Groupe des Nations Unies pour le développement (GNUD) sur les questions relatives aux peuples autochtones publiées en 2008, il est de plus en plus important que les organismes des Nations Unies, y compris l’UNESCO, puissent guider l’engagement avec les peuples autochtones. À cet égard, le projet de politique de l'UNESCO sur l'Engagement avec les Peuples Autochtones vise à définir une approche à l'échelle de l’organisation qui guidera tous les secteurs des programmes de l'UNESCO dans leurs interactions avec les organisations autochtones.

Le processus d’élaboration de cette politique a été lancé lors d'une événement parallèle organisée le 10 novembre 2011 dans le cadre du 10e anniversaire de la Déclaration de l'UNESCO sur la diversité culturelle et de la Célébration de la Journée Mondiale de la Science pour la Paix et le Développement en 2011.

©UNESCO. Hindou Oumarou s'exprime lors de la réunion d'information de l'UNESCO "Vers une politique d'engagement avec les peuples autochtones"

Au cours des quatre dernières années, l'UNESCO a organisé plusieurs consultations et réunions avec des représentants des peuples autochtones et le personnel de l'UNESCO à Santiago (Chili), Luanda (Angola), Chiang Mai (Thaïlande), New York (États-Unis), Genève (Suisse) et Paris (France). Près de 150 experts, tant internes qu'externes, ont contribué à l'élaboration de ce projet.

Le projet de politique vise à articuler les normes existantes en matière de droits de l'homme en tenant compte de la situation spécifique des peuples autochtones. Entre autres, ils incluent:

Les références suivantes peuvent également être utiles:

Retour en haut de la page
t3test.com