Interface Science Politique

Les dernières décennies ont été témoin d’une mutation des relations entre la science et d'autres systèmes de connaissance. Celle-ci s’est manifestée dans la reconnaissance explicite des savoir autochtones dans plusieurs forums mondiaux de gouvernance environnementale. L'UNESCO, grâce à son programme LINKS, a contribué à faire en sorte que les détenteurs de savoirs locaux et autochtones et leurs connaissances soient inclus dans les forums scientifiques et politiques, notamment sur des questions telles que l'évaluation et la gestion de la biodiversité (CBD, IPBES), l'évaluation des changements climatiques et l'adaptation (IPCC, CCNUCC), la préparation aux catastrophes naturelles (SIPC) et le développement durable (Rio + 20, Future Earth).

Domaines Prioritaires

Savoirs autochtones à l’IPBES

En tant qu'unité de soutien technique (TSU) pour le groupe de travail de l’IPBES sur les systèmes de connaissances autochtones et locales, LINKS soutient la Plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques afin de reconnaître et de respecter la contribution des savoirs autochtones et locaux à la conservation et à l'utilisation durable de la biodiversité et des écosystèmes.

Savoirs autochtones, politiques et sciences internationales du changement climatique

Les activités de LINKS soutiennent les processus internationaux qui tiennent compte des problèmes liés aux savoirs autochtones et à l'évaluation et l’adaptation aux changements climatiques.

Indicateurs relatifs aux statuts et tendances des savoirs autochtones

A travers le programme LINKS, l’UNESCO fournit des informations à la CBD sur la diversité linguistique, y compris l'état et les tendances des locuteurs de langues autochtones. Les données et l'analyse de la diversité linguistique fournissent l'un des trois indicateurs indirects pour le suivi du statut et des tendances relatives aux savoirs traditionnels.

Savoirs autochtones et l’Agenda Scientifique Global

 Depuis la Conférence mondiale sur la science de 1999, le programme LINKS a travaillé en collaboration avec la communauté scientifique mondiale pour soutenir une nouvelle relation complémentaire entre la science et d'autres systèmes de connaissances.

Retour en haut de la page