Risques et catastrophes naturelles

Le travail de l’UNESCO concernant les catastrophes naturelles, initié dès 1950, contient un volet scientifique concernant l’évaluation des risques naturels (dont tremblements de Terre, éruptions volcaniques, glissements de terrain et divers risques hydrologiques), ainsi qu’un volet de promotion des études et mesures permettant la prévention et la préparation aux catastrophes.

Parmi les objectifs et méthodes d’approche, on notera un plaidoyer en faveur des mesures préventives plutôt que des classiques réponses de soutien et d’urgence, ainsi qu’une volonté d’améliorer la prise de conscience et la préparation des populations potentiellement concernées. Parmi les actions, on compte le renforcement des infrastructures scientifiques, la conception et la mise en place de systèmes d’alerte précoce fiables et la diffusion de mesures d’atténuation, ainsi que la mise en place d’informations adéquates concernant l’éducation et la prise de conscience publique.

Notons, parmi les travaux récents et en cours, la contribution au Cadre de Travail pour l’Action de Hyogo (adopté à Kobe, Japon, en janvier 2005), la réponse apportée au tsunami de l’Océan Indien, un soutien continu aux efforts de préparation aux tsunamis dans l’Océan Pacifique, la conception de systèmes d’alerte pour les tsunamis et autres risques côtiers pour d’autres régions et pour le système mondial, et le soutien aux pays en situation post-conflit ou post-catastrophe (plateforme intersectorielle de l’UNESCO créée en 2008).

Voir aussi le site Web de l’UNESCO consacré à la prévention des catastrophes naturelles.

Archives : activités passées de l’UNESCO concernant les catastrophes et risques naturels (avant janvier 2005)

Retour en haut de la page