Santé

La contribution de l’UNESCO au "chapitre santé" de la Stratégie de Maurice a principalement trait à la pandémie de VIH/SIDA ; elle encourage les actions à même de combattre la complaisance, de mettre en défaut la stigmatisation, de venir à bout de la tyrannie du silence, et de développer l’entraide des personnes. En coopération avec les co-sponsors du Programme Joint des Nations Unies sur le VIH & le SIDA, (UNAIDS, les Etats Membres, les partenaires de la société civile et le secteur privé), la contribution de l’UNESCO au combat contre cette pandémie consiste principalement à soutenir l’intégration d’un enseignement préventif sur le VIH et le SIDA dans le programme de développement mondial et dans les politiques nationales, à adapter cette éducation préventive à la diversité des besoins et des contextes , à encourager les comportements responsables et à réduire la vulnérabilité. Le combat du VIH et du SIDA par l’éducation préventive ne se réduit pas à une action unique. Cinq tâches clés ont été mises en évidence :

  • Plaidoyers à tous niveaux
  • Messages personnalisés
  • Changement des comportements à risques
  • Aide aux personnes infectées et aux proches
  • Gestion de l’impact institutionnel du VIH/SIDA

La prévention n’est pas seulement la réponse la plus économique – c’est la réponse la plus effective et appropriée, qui vise à changer les comportements en fournissant les connaissances nécessaires, à encourager certaines attitudes et à transférer des compétences par le biais d’une communication efficace et en adéquation avec la culture du public visé. Une approche fondée sur les droits de l’homme est fondamentale, afin de fournir une éducation préventive et des traitements appropriés, mais aussi pour combattre les stigmates et améliorer les conditions de vie des personnes infectées et de leurs proches.

Plus d’informations peuvent être trouvées sur le site web consacré à la Réponse au VIH & SIDA de l’UNESCO. Ce site fournit des liens vers divers composants du travail de l’UNESCO sur cette pandémie, dont :

La désignation des Plateformes intersectorielles a fourni un nouvel élan pour renforcer les coopérations institutionnelles dans des domaines transversaux choisis ; "VIH et SIDA"est une des douze plateformes existant lors du biennium 2008-2009.

Ce contexte étant établi, les exemples qui suivent permettent de se faire une idée des actions récentes, actuelles et futures de l’UNESCO concernant le VIH & SIDA dans certaines régions insulaires particulières telles que les Caraïbes.

---------------------

Actions

Retour en haut de la page